Cet article date de plus de huit ans.

TVA : Jean-Michel Jarre dénonce le mépris face à la musique

Le musicien Jean-Michel Jarre a dénoncé une "forme de racisme intellectuel" envers la musique en France, lundi au Midem, déplorant la différence de taux de TVA entre le disque, le cinéma et l'édition.
Article rédigé par
franceinfo Culture (avec AFP) - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Michel Jarre à Carthage (Tunisie), en août 2013
 (Amine Landoulsi/ Anadolu Agency / AFP)
"Il y a une sorte d'attitude méprisante envers la musique. La France est très bonne pour protéger la littérature et le cinéma, mais pour d'obscures raisons la musique est considérée comme quelque chose de mineur", a déploré le musicien, qui préside la Confédération internationale des sociétés d'auteurs (Cisac).
 
Au 1er janvier, le taux normal de TVA, qui s'applique au disque, a été relevé de 19,6 à 20%. 
 
Celui sur le cinéma est passé de 7% à 5,5%, mais les salles ont en contrepartie baissé le prix des billets pour les moins de 14 ans. Le taux de TVA à 5,5%, dont bénéficient le spectacle vivant et les livres, n'a pas évolué.

"On voit là une forme de racisme intellectuel envers (la musique). Les producteurs de musique prennent les mêmes risques que les producteurs de cinéma, si ce n'est plus", a estimé M. Jarre lors d'une conférence de presse sur la "juste rémunération des créateurs".
 
"C'est un exemple de comment la musique peut-être maltraitée, même dans un pays comme la France", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.