Cet article date de plus de sept ans.

Jazz à Vienne : les 80 ans de l'Apollo Theater, le temple new yorkais de la soul

Soirée très attendue, "Soul night at the Apollo" évoque l'anniversaire de ce théâtre mythique de Harlem où furent sacrés les grands de la musique soul, cousine du gospel. Au programme notamment The Daptone Super Soul Revue avec Sharon Jones and the Dap-Kings et Charles Bradley, continuateur de James Brown dont l'ombre flottait sur le théâtre antique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
A la mort de James Brown en 2008, son corps fut exposé à l'Apollo Theater.
 (STAN HONDA / AFP)
La soirée du samedi 5 juillet évoquait un lieu mythique. L'Apollo Theater de New York. Pour beaucoup cette salle new yorkaise de la 125e rue, en plein coeur de Harlem, compose l'écrin où fut enregistré ce qui reste considéré comme le meilleur disque de musique en public : "James Brown Live at the Apollo".
L'une des photos colorisées originales de l'exposition anniversaire de l'Apollo Theater. Ike and Tina Turner &the Ikettes
 (Apollo Theater)
Les plus grands noms
C'est là que, depuis quatre-vingts ans se succèdent les plus grands noms de la soul, cette musique échappée du gospel en lui insufflant une bonne dose de sensualité. Aujourd'hui, l'Apollo Theater a rouvert après plusieurs années d'abandon. Il est s'est donné pour mission de préserver l'héritage des grands de la Soul, James Brown en tête. Comme l'explique sa directrice dans cette interview enregistrée dans l'exposition organisée à Vienne autour de l'anniversaire, l'Apollo Theater n'est pas un musée poussiéreux, c'est un lieu vivant.
Daptone Records
La tradition de la Soul music est aujourd'hui représentée par quelques labels dont l'un des plus vivants compose une partie de la soirée. Le label Daptone Records proposait spécialement pour Jazz à Vienne un programme en plusieurs parties : "The Daptone Super Soul Revue". avec Sharon Jones (et ses Dap-Kings) sa grande vedette, ainsi que Charles Bradley (and his Extraordinaires), génial continuateur de James Brown, Antibalas à cheval sur la Soul et l'Afro-beat et les soulmen blancs de Sugarman 3.
Sharon Jones sur la scène du théâtre antique de Vienne. Elle s'est montrée l'égale des plus grandes comme Tina Turner ou Aretha Franklin.
 (Jean-François Lixon)
Les jeunes
Un concours permet aussi aux jeunes artistes soul de se mesurer au public. Le programme viennois a permis de découvrir Matthew Whitaker. A 14 ans, son approche du piano fait penser à Ray Charles ou Stevie Wonder. Tous trois souffrent de cécité.
L'affiche de la Daptone Super Soul Revue
 (Apollo Theater)

Rencontre
La rencontre entre Jazz à Vienne et l'Apollo Theater est de celles qui doivent autant au hasard qu'au destin. Lors d'une visite à New York, le directeur du festival, le musicien Stéphane Kochoyan, a voulu voir le lieu mythique. Il a trouvé porte close mais a entamé une discussion avec une personne se trouvant là. Il s'agissait d'un membre de l'équipe de l'Apollo. Le courant est passé, chacun a évoqué son travail, Stéphane Kochoyan a pu visiter la salle, rencontrer sa directrice Laura Greer et des liens se sont noués. Plusieurs années plus tard, l'un des fruits de cette rencontre a été cette soirée magnifique du samedi 5 juillet 2014.
 

Une expo anniversaire composée à New York pour Vienne
L'Apollo Theater a monté une exposition anniversaire spécialement pour le festival de Jazz à Vienne. On y redécouvre les grands moments de cette salle si importante dans l'histoire de la musique soul.

L'une des photos colorisées originales de l'exposition anniversaire : The Five Blind Boys of Alabama
 (Apollo Theater)

Documents originaux
Des photos, affiches et objets originaux complètent les panneaux et un film revenant sur l'épopée soul de la 125e rue y est projeté en continu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Soul

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.