The Beatles : 15 janvier 1964, leur premier concert en France au Cyrano de Versailles avant l'Olympia

La légende veut que les Beatles aient donné leur premier concert en France à l'Olympia le 16 janvier 1964. C'est en partie vrai puisque les Fab Four ont joué la veille au cinéma Le Cyrano à Versailles devant un peu plus de 1300 spectateurs. C'était une forme de test avant le grand bain de la salle mythique. Le Cyrano a conservé la mémoire de cet événement.

The Beatles à leur arrivée au Bourget avant le concert du Cyrano
The Beatles à leur arrivée au Bourget avant le concert du Cyrano (AFP)
On ne sait pas si Paul et Ringo en ont gardé un souvenir précis mais c'est bien ici dans la grande salle du cinéma le Cyrano à Versailles qu'ils ont joué pour la première fois devant le public français. C'était un certain 15 janvier 1964. Le lendemain ils allaient enflammer l'Olympia. Bruno Coquatrix, le directeur de la célèbre salle avait souhaité, comme il le faisait pour d'autres artistes que les Beatles se testent en grandeur nature dans une salle un peu plus petite. Ce jour-là 1367 spectateurs aviant payé leur place pour découvrir le phénomène venu d'outre-Manche.

Reportage : P. Denis, S. Guibout, L. Crouzillac, P-M. de la Foata

Dominique Chapuy, la fille du directeur du Cyrano à l'époque se souvient : "Les Beatles avaient leur hôtel payé, un sandwich avant (le concert), un sandwich après et deux demis de bière... Pas trop payés hein !"

Le test du Cyrano

Le Cyrano avait l'habitude, dans les années 50, d'accueillir des groupes ou des chanteurs pour rentabiliser la salle confrontée à la chute des entrées du fait de l'arrivée de la télévision.

Bruno Coquatrix le directeur de l'Olympia y avait vu tout de suite une aubaine. 

Coquatrix avait décidé que tous les spectacles seraient visionnés en priorité à Versailles.Marcel Amont

Les Beatles joueront à partir du lendemain à l'Olympia et pendant trois semaines à raison d'un ou deux shows par jour avant le succès qu'on leur connaît.

Rallumer la flamme?

Au début des années 70, le Cyrano a été transformé en un multiplex de huit salles. L'une d'elles a conservé le plafond de la "salle des Beatles". David Brisson, le directeur de l'UGC-Cyrano n'exclut pas d'y faire résonner quelques notes comme au bon vieux temps.