"Between the Beatones", le spectacle qui réconcilie fans des Stones et dingues des Beatles

Jouant sur les mots, le chanteur et guitariste Richard Lovène propose "Between the Beatones", un spectacle composé de chansons des Beatles et des Rolling Stones mais aussi entrecoupé d'anecdotes croustillantes sur les deux groupes. Il joue sur le fameux et artificiel antagonisme censé opposer les deux mythiques formations britanniques des sixties. A voir à Caen jusqu'au 29 janvier.

Fresque sur Carnaby Street montrant Mick Jagger et Paul McCartney
Fresque sur Carnaby Street montrant Mick Jagger et Paul McCartney (ANDY RAIN/EPA/Newscom/MaxPPP)
A l'éternelle question "Es-tu Stones ou Beatles ?", un célèbre historien du rock répondait "Moi, je suis bi !".

On l'a peut-être oublié mais il fut une époque où l'on se définissait comme "Stones", c'est à dire révolté, rock et provocateur ou comme "Beatles" donc rêveur, poète et blagueur. L'histoire a pourtant montré que les faussement gentillets Beatles, issus des quartiers ouvriers, étaient plus sincèrement remontés contre le système que les moyennement révoltés Stones, nés dans la moyenne bourgeoisie.

Reportage : France 3 Normandie Jacques Perrotte  

 Un antagonisme artificiel

L'antagonisme était de toutes façons artificiel tant les deux groupes étaient proches et ne se sentaient pas en compétition. Il ne faut pas oublier que John Lennon écrivit et composa "I wanna be your man", chantée par les Stones avant d'être enregistrée par les Fab Four. Ne pas oublier non plus que plusieurs Stones figurent parmi les choeurs qui interprètent "All you need is love" ou "Yellow submarine" autour des quatre de Liverpool. On pourrait multiplier les exemples.

Reste que le prétexte est bien trouvé pour proposer, comme le fait Richard Lovène avec "Between the Beatones", un spectacle ressuscitant cette époque déjà lointaine. Chansons des Beatles, chansons des Stones, anecdotes, d'un côté une langue rouge, de l'autre une pomme verte, l'artiste est sûr de trouver son public.