Nouvelle garde à vue de Pete Doherty à Paris après une bagarre : "Il est complètement honteux de la situation" selon son avocat

Le rockeur britannique avait déjà été interpellé dans la nuit de jeudi à vendredi en possession de cocaïne. 

Pete Doherty à Paris le 16 novembre 2016. 
Pete Doherty à Paris le 16 novembre 2016.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Le chanteur britannique Pete Doherty a été placé en garde à vue dimanche 10 novembre après une bagarre de rue à Paris, pour "violence par personne en état d'ivresse manifeste". Vendredi, il avait déjà passé plusieurs heures en garde à vue après avoir été interpellé en possession de cocaïne, dans le quartier Pigalle à Paris. "Il s'en excuse, il est complètement honteux de la situation et promet que cela ne se réitérera plus", a expliqué maître Arash Derambarsh à franceinfo, alors que la garde à vue du chanteur se poursuit.  

Une cure de désintoxication débutée depuis un mois

"La situation est évidemment dommageable. Je fais confiance aux magistrats qui sont tout à fait conscients que M. Doherty est un artiste reconnu. Ils savent qu'il est dans une certaine fragilité par rapport à cette consommation d'alcool et de drogue", a poursuivi l'avocat de la star.  

"Il a commencé sa cure de désintoxication, il y a un mois. Il s'engage clairement, sincèrement et honnêtement à ne plus réitérer. Aujourd'hui nous demandons la clémence pour la dernière fois. Il n'annulera pas ses concerts. Il va d'une façon assez drastique s'imposer une cure et il sera suivi par des addictologues et des médecins".

Le mélange d'alcool et de médicaments l'a fait "perdre pied"

"M. Doherty venait de sortir de garde à vue du commissariat du 3e arrondissement [samedi] vers 17h/18h. Il devait rentrer à la maison avec sa compagne, c'est ce qu'il a fait, il a pris des somnifères mais il n'arrivait pas à dormir. Il est parti dans la rue, prendre des verres", mais "depuis l'arrêt de la consommation de drogue, il est en traitement, depuis quasiment un mois, le mélange de ces médicaments et de l'alcool fait qu'il a perdu complètement pied. Il est rentré dans une bagarre, il n'y aucun jour d'ITT. Il n'y a aucune conséquence malencontreuse sur le plan pénal", a précisé maître Arash Derambarsh.