Metallica : neuf questions autour de la sortie du nouvel album "72 Seasons"

De quoi parle le nouvel album de Metallica ? Qu'ont donné leurs prestations live au Jimmy Kimmel Show ? Comment se porte James Hetfield ? Le quatuor a-t-il frôlé la rupture ? Pourquoi ont-ils acheté une usine de pressage de vinyle ? On vous dit tout.
Article rédigé par Laure Narlian
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 7 min
Robert Trujillo, James Hetfield, Lars Ulrich et Kirk Hammett de Metallica dans les studios de la radio SiriusXM à Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le 12 avril 2023. (EMMA MCINTYRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Quand les géants du metal sortent un nouvel album, c'est forcément un évènement. Et ça dure depuis plus de quarante ans. Le petit dernier de Metallica s'appelle 72 Seasons et James Hetfield y rumine sur les expériences de l'enfance et leur impact sur les adultes que nous devenons. Le leader du groupe de metal californien regarde ses démons en face et ce n'est pas une promenade de santé. Voici l'essentiel à savoir sur ce disque disponible vendredi, et plus encore.

1 Qu'a joué Metallica cette semaine au Jimmy Kimmel Show ?

A l'occasion de la sortie du très attendu 72 Seasons, Metallica était en résidence cette semaine au Jimmy Kimmel Show. Lundi 10 avril, les titans du metal ont démarré avec Lux Æterna, le single coup de poing de leur nouvel album. Le lendemain ils ont regardé dans le rétroviseur avec Holier Than Thou, extrait du fameux Black Album de 1991 qui a fait exploser leur carrière. Mercredi, ils ont mis le feu au modeste plateau de Jimmy Kimmel (ci-dessous) avec leur hit Master of Puppets daté de 1986, le titre le plus long jamais joué dans ce show télévisé américain. Trente-sept ans après, le quatuor californien a en tout cas prouvé qu’il est encore prêt à faire parler la poudre sur toutes les scènes mondiales. 

2 Qui a produit le nouvel album ? Combien de chansons comprend-il ?

Cet album est le onzième album studio de Metallica. Il sort sept ans après le précédent disque du groupe, Hardwired to Self Destruct paru en 2016. Long de 77 minutes au compteur, 72 Seasons comporte 12 chansons, dont plusieurs calibrées pour les stades comme You Must Burn! Il se referme sur un morceau de bravoure, Inamorata, long de plus de 11 minutes. Il est produit par Greg Fidelman, collaborateur régulier du groupe depuis 2008, avec James Hetfield et Lars Ulrich.

3 De quoi parle l'album "72 Seasons" ?

Le titre de ce 11e album, 72 Seasons, se réfère au nombre de saisons que nous vivons avant de parvenir à l’âge adulte, ces "premières 18 années qui façonnent notre vrai ou faux moi". 72 Seasons est donc une rumination sur l'enfance, sur l'influence de nos parents et sur la façon dont les croyances qu'ils nous transmettent "affectent notre perception du monde", explique James Hetfield en substance dans la note d'intention. "Beaucoup de notre expérience adulte est une reconstitution ou une réaction à ces expériences de l’enfance", déroule-t-il. Nous sommes donc soit "prisonniers de l’enfance" soit "libérés de ces chaînes que nous portons."

4 Quels singles sont déjà sortis ?

La chanson titre 72 Seasons, longue de plus de 7 minutes et qui ouvre l'album, est la dernière a être sortie, fin mars. Auparavant, Metallica avait dévoilé If Darkness Had a Son et Screaming Suicide. Quant à Lux Æterna (Lumière éternelle en latin, une expression tirée de la liturgie catholique), elle donnait le ton dès novembre 2022, James Hetfield y évoquant les "démons qui étranglent ta vie".

5 Comment se porte James Hetfleld ?

Le chanteur et guitariste rythmique de Metallica n'a jamais caché ses tourments intérieurs – "c'est l'enfer là-dedans", a-t-il coutume de dire en désignant sa tête – ni ses séances sur le divan du psy. Depuis le précédent album, il a dû retourner en désintoxication et a divorcé de la femme avec laquelle il était depuis 25 ans. Dans une interview fleuve publiée sur le site du groupe, il dit également avoir ressenti en 2020 le besoin d’une aide extérieure concernant sa santé mentale. Tout en percevant à quel point la pandémie avait été "horrible" pour beaucoup, cette période a constitué pour lui une lueur d’espoir, reconnait-il. D’autant qu’il ne vit pas en ville mais "au milieu de nulle part", dans une vallée montagneuse où la pression du confinement et la peur du virus étaient moins fortes. Cette parenthèse lui a surtout permis de faire un break "positif" dans sa vie. Il semble donc aller mieux et assure regarder désormais ses démons en face. Sa vulnérabilité affleure d’ailleurs comme jamais sur ce nouvel album.


6 Le groupe est-il au bord de la séparation ?

La rumeur a couru ces dernières années sur une possible séparation du groupe. Sans démentir formellement, James Hetfield reconnaît qu’au fil du temps lui et Lars Ulrich avaient pris l’ascendant sur le groupe, le duo en faisant beaucoup sans inclure les autres membres. Durant la pandémie, il en a pris conscience. A l'occasion de connexions hebdomadaires via Zoom, il dit avoir poussé Kirk Hammet et Robert Trujillo a exprimer davantage leur créativité et leurs idées. "Toutes ces rumeurs viennent de la peur parce que les gens veulent que Metallica continue. Tout comme moi. Je fais de mon mieux pour cela", assure-t-il dans la même interview fleuve.

7 Quand la tournée passe-t-elle en France et qu'en attendre ?

La tournée européenne de Metallica démarre le 27 avril à Amsterdam. La seconde halte est prévue en France, au Stade de France, les 17 et 19 mai. Dans chaque ville où il s’arrête, le groupe voit double avec deux dates, deux setlists différentes, et des premières parties différentes (en l'occurence Five Finger Death Punch et Ice Nine Kills le 17 et Architects et Marmoth WVH le 19). Les setlists n’auront aucun titre en commun durant les deux soirs, James Hetfield en fait un point d’honneur. Un vrai casse-tête pour le groupe, mais une incitation forte à acheter un pack pour les deux shows. Et ce ne sont pas les 60 000 personnes qui avaient assisté à leur concert électrisant en juillet 2021 au Hellfest qui vous diront le contraire. Ni ceux qui les ont applaudis lors des deux shows uniques en décembre 2021 à San Francisco pour fêter leurs 40 ans d'existence. "Durant deux heures, ils ont joué au moins un titre de chacun de leurs albums studio, avec un mix de hits, de titres moins connus et de favoris des fans", écrivait Rolling Stone.

8 Comment le groupe est-il redevenu si populaire auprès des jeunes ?

Les patrons du metal sévissent depuis plus de quarante ans et ses membres seront bientôt tous sexagénaires. Alors comment se fait-il que leur public ait rajeuni de façon aussi spectaculaire ces derniers mois ? Ce phénomène, le groupe le doit au placement de leur hit Master of Puppets (1986) dans le dernier épisode de la série Stranger Things (sur Netflix). Dans une scène épique mémorable, au comble du suspense, l'un des personnages, fan de metal, joue le morceau pour faire fuir des créatures démoniaques loin de ses camarades en grand danger. Résultat : 325% d'augmentation des écoutes du morceau sur Spotify le lendemain de la diffusion du dernier épisode de la saison. "Le résultat final nous a tous sidérés", avait écrit Metallica sur son compte Instagram le 6 juillet 2022 en remerciant les créateurs de la série. Aujourd'hui, ils n'en reviennent toujours pas. Au Jimmy Kimmel Show ces jours-ci ils se disaient soufflés que la chanson puisse plaire à des gens si jeunes. "C'est juste dément", s'est étonné le batteur Lars Ulrich. "Qui aurait pu penser ?"

9 Pourquoi ont-ils acquis une usine de pressage de vinyles ?

Aux Etats-Unis, les ventes de vinyles explosent. Pour la première fois depuis 1987 elles ont dépassé en 2022 celles des CD (41 millions contre 33 millions). L'engouement est tel pour ce format que les stars comme Taylor Swift, Harry Styles ou Billie Eilish font tourner à plein régime les usines de pressage, qui croulent sous les commandes et n'arrivent plus à fournir. Début mars, Metallica a racheté une usine de pressage, Furnace Record Pressing, l'une des plus importantes du pays : basée en Virginie, cette société produit plus de 25 000 disques vinyles par jour. Si Metallica n’a sorti aucun album depuis six ans, ceux de son back catalogue s’écoulent comme des petits pains au format vinyle. L'an passé, le groupe a vendu 387 000 albums, et a été l’un des plus gros vendeurs de disques vinyles aux Etats-Unis. Or l’encombrement est tel dans les usines de pressage qu’il s’écoule parfois plusieurs mois entre la sortie d’un album et sa disponibilité au format vinyle. En acquérant la majorité des parts de Furnace Record Pressing, Metallica, dont les fans aiment manifestement posséder leur musique au format physique, s’assure de satisfaire la demande, autant pour les rééditions que pour 72 Seasons.

"72 Seasons" de Metallica (Blackened Recordings/Universal Music) sort vendredi 14 avril

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.