Décès de Dick Dale, inventeur de la guitare surf et maître de la Fender

Dick Dale, musicien californien inventeur de la guitare surf, qui eut une influence majeure sur les Beach Boys, Jimi Hendrix et le heavy metal, est décédé à l'âge de 81 ans, selon son entourage.

Dick Dale, The Concorde, Brighton, vers 1995
Dick Dale, The Concorde, Brighton, vers 1995 (Charles Paul Harris/Michael Ochs Archives/Getty Images)
Dick Dale, de son vrai nom Richard Monsour, s'est fait connaître avec le tube "Misirlou", à la tête de son combo The Del Tones à la fin des années 1950. Un tube repris dans la scène d'ouverture du film culte "Pulp Fiction".
 
Sa mort samedi a été confirmée par l'un de ses anciens batteurs Dusty Watson. La cause du décès n'est pas connue. Il continuait à se produire sur scène jusqu'à très récemment.

Brian Wilson revendique son influence

L'ex-Beach Boy Brian Wilson lui a aussitôt rendu hommage : "Le jeu de guitare de Dick a eu une énorme influence sur nous tous", a-t-il tweeté. Les Beach Boys avaient d'ailleurs repris "Misirlou" sur leur album "Surfin' USA" en 1963. "RIP Dick Dale - Père de la guitare surf. On te doit tous beaucoup. Rock on", a écrit de son côté, Brian May, le guitariste de Queen.
 
Dale est considéré comme l'inventeur du style de guitare surf, caractérisé par un son hyper saturé et des effets de réverbération.
 
De fait, il avait travaillé avec le légendaire fabricant de guitares électriques Leo Fender pour concevoir des amplis capables de supporter des volumes assourdissants. Ce qui lui valut le surnom de "père du heavy metal".

"Un staccato de mitrailleuse lourde"

Lui-même bon surfer, il avait décrit sa technique, dans une interview au New York Times en 1994, comme "un style de staccato de mitrailleuse lourde" en référence à "la puissance de Mère nature, de notre terre et de notre océan".
 
Dale, un Libano-Américain, était né en 1937 à Boston avant de passer son adolescence en Californie.
 
Essentiellement instrumentale, la musique surf, sous-genre de la vaste scène rock américaine, a connu son apogée au début des années 1960, avec des groupes comme les Del Tones, Jan and Dean, les Ventures et surtout les Beach Boys. Il est indissociable de la Californie et de son hédoniste culture surf.
 J'ai joué avec lui il y a un mois et il envoyait toujours un volume massacrant", a déclaré au New York Times le bassiste Sam Bolle. Pour lui, Dick Dale était un musicien "agressif et féroce" qui jouait comme un des lions qu'il élevait chez lui.

Malgré des problèmes de santé, Dick Dale avait joué jusqu'au bout. "Je dois me produire pour rester en vie", avait-il déclaré au journal California Rocker en 2014.