Super Bowl : la renaissance de la diva Mary J. Blige, star du show de la mi-temps

Nouvel album, spectacle géant et millions de téléspectateurs : Mary J. Blige sera l'une des stars de la mi-temps du Super-Bowl. L'occasion d'un possible come-back pour la "reine du hip-hop", qui a connu la gloire au début de ce siècle.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La chanteur Mary J. Blige lors d'une soirée de présentation de son nouvel album "Good Morning Gorgeous", le 10 février 2022 à West Hollywood.  (LEON BENNETT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

C'est une tradition. Et cette année sera encore une fois une pluie de stars. Dans la soirée du 13 février 2022, Los Angeles accueille le Super Bowl, 56e du nom, dans le flambant neuf SoFi Stadium où vont s'affonter les Rams (à domicile) et les Bengals de Cincinnati. Mais outre le sport, c'est évidemment le traditionnel show de la mi-temps qui va attirer tous les regards.

Cette année, les organisateurs proposent une affiche hip-hop de haute facture, avec Mary J. Blige,  Eminem, Dr. Dre, Kendrick Lamar et Snoop Dogg. Ce spectacle diffusé partout dans le monde et qui draine un public bien plus vaste que les seuls fans de football américain est l'occasion d'un possible come-back pour la  "reine du hip-hop", qui a connu la gloire au début de ce siècle. 

Si l'an dernier le Canadien The Weeknd avait pu faire venir les ados devant leur télé, cette fois, donc, la NFL entend visiblement séduire plutôt leurs parents, en réunissant des légendes du rap et RnB. Mary J Blige, désormais quinqua, a déjà été programmée (ça ne nous rajeunit pas) à la mi-temps du même show en 2001. Mais elle ne servait cette année-là guère que de choriste pour le groupe Aerosmith.

Cette fois, en 2022, c'est elle qui mène la danse. L'ironie étant qu'elle a prévu de chanter son tube qui date précisément de 2001 Family Affair. Une production signée d'un certain Dr. Dre. 

Suivra ensuite une tournée pour la diva avec son tout frais Good Morning Gorgeous, sorti le 11 février 2022. Plus forcément reine des ventes, mais à jamais "queen du hip-hop-soul", Mary J. Blige peut compter sur des collaborations transgénérationnelles. De l'écurie Dr. Dre, elle récupère le rappeur Anderson Paak pour ce très tranquille Here with me. Le plus jeune Dave East pose lui aussi sur un titre lounge, avant que nous prenions des nouvelles d'Usher, autre figure RnB perdue de vue. Lui avait d'ailleurs fait le Superbowl en 2011.

Et si Mary J. Blige avait pu programmer un titre de cet album ce soir, on imagine aisément que ç'aurait été son duo avec DJ Khaled, un Amazing qui semble taillé pour les stades.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.