Musique : de "Bad and Boujee" à "Straightenin", retour sur le parcours du phénomène américain Migos qui sort son troisième album

Après "Culture I" en 2017 et "Culture II" un an plus tard, le groupe de rap américain Migos revient en 2021 avec un troisième opus, "Culture III". 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le trio de hip hop américain Migos en concert au Hard Rock Stadium de Miami Gardens en Floride (Etats-Unis) le 12 juin 2021. (EVA MARIE UZCATEGUI / AFP)

Le trio d'Atlanta est parmi les plus gros vendeurs de disque aux États-Unis depuis plus de quatre ans. Culture III, le troisième album de Migos, est sorti vendredi 11 juin mais la formule semble désormais émoussée. Retour sur le parcours du phénomène Migos.

Migos, ambassadeurs de la "trap"

Après s'être fait connaître en 2013 avec le single Versace, en collaboration avec la superstar Drake, Migos revient dans la lumière en octobre 2016 avec le tube Bad and Boujee, qui se vendra à quatre millions d'exemplaires. Le phénomène est né et le premier album de Migos, intitulé Culture, arrive en janvier 2017 avec notamment le single Tee Shirt.

Les trois rappeurs Quavo, Offset et Takeoff posent leur flow sur des instrumentaux modernes et addictifs. Ils deviennent les ambassadeurs de la "trap", cette tendance du rap minimaliste et planante venue des Etats du sud. Le style est reconnaissable entre mille : un débit ternaire et quasi polyphonique, chaque couplet d'un des rappeurs répondant à l'autre, se complétant, et agrémenté de nombreuses onomatopées. C'est devenu la marque de fabrique du groupe. 

Un an plus tard, Migos est au sommet. Le trio est partout, richissime, influent et se voit invité sur les morceaux de stars de la pop : Katy Perry, Beyoncé, Justin Bieber, et évidemment de la fine fleur du hip-hop. En janvier 2018 sort Culture II qui sera paradoxalement un peu le début de la fin. L'album est trop long, 24 morceaux, assez indigeste, et Migos fera beaucoup moins souvent l'événement par la suite.

Un style qui peine à se renouveler

Si Culture 3 comprend entre autres le titre Straightenin, l'album n'était pas forcément très attendu par le milieu et les connaisseurs. Les nouvelles coqueluches du rap américain s'appellent désormais Lil Baby, Dababy, les vétérans Travis Scott et Drake continuant eux de dominer le marché.

Si ce troisième album devrait lui aussi bien se vendre, en partie grâce aux nombreuses guests stars présentes, le style Migos semble daté, démodé, et finit donc par tourner un peu à vide. 

Retour sur le parcours de Migos, avec Matteu Maestracci
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.