Louane, Damso, Cabrel, Woodkid... ce que l'on sait des albums les plus attendus de la rentrée 2020

Quels sont les albums qui promettent de faire du bruit dans les prochaines semaines en France ? Franceinfo Culture fait le point.

Les albums de Louane, Damso, Woodkid et Francis Cabrel sont dans les starting blocks en cette rentrée 2020.
Les albums de Louane, Damso, Woodkid et Francis Cabrel sont dans les starting blocks en cette rentrée 2020. (FRANCK CASTEL / MAXPPP - THOMAS SAMSON / AFP - SYSPEO / SIPA - FRED TANNEAU / AFP)

La rentrée musicale bat déjà son plein sur les ondes avec les sorties ces derniers jours des albums de PLK, de Yelle et de Julien Doré. Mais une poignée d’autres albums est attendue d’ici à l’automne. Voici un tour d'horizon de ces disques et de ce que l'on en sait jusqu'ici.

Louane "Joie de vivre"

Durant ses deux ans d’absence, l’ancienne candidate de The Voice, âgée aujourd’hui de 23 ans, a eu le temps d’entamer une nouvelle vie. Elle est la jeune maman d’une petite Esmée, venue au monde fin mars, en plein confinement. Le troisième album de Louane manifestera ce changement. D’abord, sa voix a changé. A la fois parce qu’elle a arrêté de fumer et parce qu’elle a pris des cours de chant pour se sentir "au niveau". Ensuite, Joie de vivre "est un album introspectif et très personnel", a-t-elle confié au Parisien le 3 septembre. Il sera inspiré de son enfance dans le Nord et sera musicalement éclectique, avec "de l’électro, de la pop, de la trap" mais aussi "des influences latinos et lusophones", précise-t-elle. Au vu des titres des chansons - Songes, Poésie indécise, Love, Aimer à mort ou Ta peau, ce disque semble tourner autour d’une thématique amoureuse et rêveuse. Comme le premier single Donne moi ton cœur, la chanson Poésie indécise a été écrite par le rappeur belge Damso, à qui Louane a raconté sa rencontre avec son compagnon et père de sa fille, le chanteur et musicien Florent Rossi. Autre collaboration prestigieuse, celle de la pochette, signée du grand photographe anglais Martin Parr. La photo a été prise au Touquet, devant un club de plage baptisé Joie de vivre. Par contraste, le visage de Louane au premier plan n’a pas l’air à la fête. Tiens, tiens...
Date de sortie : le 23 octobre



Damso "QALF"

Le rappeur belge devra être à la hauteur des attentes. De tous les albums de la rentrée, c'est le sien qui est attendu avec le plus de ferveur par les fans. C'est que ce projet, cité régulièrement depuis des années, remonte à loin et est auréolé de mystère. Ce quatrième album succèdera en outre à Lithopédion, paru en juin 2018, qui lui a valu la Victoire de l'album rap en 2019. Depuis, l'ancien protégé de Booba est resté très actif, collaborant notamment avec Dadju, Nekfeu, Kalash ou Vegedream. Mais ce projet QALF, dont il organise ces jours-ci le teasing international avec de l'affichage notamment à Bruxelles, Kinshasa, Paris et Montréal (avec un QR code qui mène au lien de précommande du disque), reste néanmoins une énigme. Seul indice, la date de sortie : ce sera en septembre, comme un vieux tweet exhumé de 2015 l'a fait savoir le 2 septembre : #SeptembreCestDamso
Date de sortie : courant septembre, en principe

Francis Cabrel "A l'aube revenant"

Cinq ans après l’album In extremis, Francis Cabrel a annoncé son retour fin août avec une chanson intime, Te Ressembler, dans laquelle il s’adresse à son père, une première, avec les chœurs de sa propre fille Aurélie en renfort. Un titre enjoué au parfum hispanique, teinté d’une pointe de mélancolie, dans lequel il évoque la différence entre le rude travail à l’usine qu’effectuait son père pour nourrir ses enfants et sa vie de musicicien flâneur. Elle augure bien en tout cas du 14e album du chanteur d’Astaffort dont on ne sait que très peu de choses. Si ce n’est qu’il s’agit d’un 13 titres inspiré par l’œuvre des troubadours. Il contient notamment une chanson intitulée Rock star du Moyen-Age, qui évoque justement ces troubadours dont cet amoureux de la folk a relu les œuvres. Les thèmes de l’amour, de l’époque, de la famille sont aussi au menu de ce disque dont la pochette montre un arbre étoilé. Là où le troubadour moderne est à son meilleur c'est sur scène, et il est jutement programmé aux Folies Bergère (Paris) du 5 au 15 novembre. Il est encore temps de réserver.
Date de sortie : le 16 octobre



Jane Birkin "Oh ! Pardon tu dormais"

Douze ans après Enfants d'hiver, le retour de Jane Birkin aura lieu sous les meilleures auspices : ceux d’Etienne Daho, un ami de 40 ans, qui est ici aux manettes. "Ça va être un album incroyable, ça parait plein de forfanterie de dire ça (rires). Mais on peut avoir du recul (rires)", s’enthousiasmait Daho au micro de l’AFP en juin dernier. Il précisait avoir co-produit le disque avec Jean-Louis Piérot (ex-Valentins, entendu aux côtés de Bashung notamment pour La nuit je mens NDLR) : "On a fait la musique et Jane le texte". Les dernières chansons de la petite fiancée anglaise de la France remontaient à 2008, c’est dire si cet album est attendu. Et le premier single, le délicieux Jeux interdits, qui évoque avec tendresse l'enfance de ses filles Kate, Charlotte et Lou, n’a fait qu’attiser l’attente.
Date de sortie : le 20 novembre



Woodkid "S16"

Sept ans après son acclamé premier album The Golden Age, le surdoué Woodkid, réalisateur, vidéaste, chanteur et compositeur de musiques de films, sera de retour à la mi-octobre avec un second opus. Le single Goliath, un morceau uppercut aux percussions martiales, est parti en éclaireur début mai, en plein confinement. Il était accompagné d’un clip en couleurs (une première pour cet adepte du noir et blanc) inspiré du mythe de David et Goliath, dans lequel on pouvait lire "la petitesse de l’homme face au défi écologique ou à la montée de l’extrême droite", expliquait Yoann Lemoine (de son vrai nom) au Parisien. Pale Yellow, second titre envoûtant dévoilé en juin, annonce un bel album crépusculaire dénué de tubes évidents, questionnant  "un monde au bord de la rupture". On parie surtout sur le show, forcément épique, qu’il a concocté en parallèle ces cinq dernières années.
Date de sortie : le 16 octobre



Calogero "Centre ville"

Durant le confinement, fin mars, Calogero a publié une chanson qui a marqué les esprits pour venir en aide aux soignants.On fait comme si parlait de la situation provoquée par la pandémie de Covid-19 et la totalité des recettes de ce morceau a été reversée aux personnels soignants via la Fondation Hôpitaux de France. Depuis, le chanteur a sorti le titre La rumeur, puis son beu clip chorégraphié, et annoncé la sortie pour l’automne de Centre ville, trois ans après Liberté chérie dont la tournée avait fait salles combles pendant des mois partout en France. Rien n'a encore filtré de ce disque, exceptés son titre et sa date de sortie. 
Date de sortie : le 6 novembre



Aaron "Anatomy of Light"

Pour ce cinquième album, le duo Aaron joue comme beaucoup d'autres de malchance. La pandémie de Covid-19 a non seulement repoussé la sortie de ce disque de plusieurs mois mais empêche aussi les deux multi-instrumentistes Simon et Olivier de se produire sur scène. Bon nombre des dates de printemps remises à l'automne viennent une nouvelle fois d'être reportées "en raison des règles sanitaires" qui ne permettent toujours pas de jouer "devant un public debout". Dommage pour ces poétiques chansons électroniques abordées pour la première fois aussi en français, ce qui permet de les apprécier sous un nouveau jour. En roi du teasing, le duo Aaron a lancé fin août le clip d'Ultrarêve où l'on voit Jean-Claude Van Damme se lancer dans une danse inspirée et cocasse, filmé par sa propre fille. Pour la présentation écrite à la presse, c'est l'écrivain Sylvain Tesson qui a eu la charge de trouver les mots justes. Lancé à bride abattue, il dit soupçonner Aaron "d'avoir composé leur album sur le dos d'un coursier franchissant les essarts à larges enjambées pour fuir les fantômes de soi-même." Pas mieux.
Date de sortie : le 18 septembre