Cet article date de plus de sept ans.

Disiz et de nombreux invités le 17 octobre à La Cigale contre le mal-logement

La Fondation Abbé Pierre organise le 17 octobre un grand concert à Paris contre le mal-logement autour du rappeur Disiz et de l'acteur Jamel Debbouze, pour conclure sa campagne de sensibilisation aux difficultés de logement "Abbé Road".
Article rédigé par
franceinfo Culture (avec AFP) - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Disiz sur scène le 19 août 2015.
 (F.Andrieu/AgencePeps/SIPA)
Organisé à la Cigale, le concert rassemblera notamment autour de Disiz, les rappeurs et chanteurs Mokobe, Rim'K, Mac Tyer, Sneazzy, S.pri noir, Sianna, Leck, Linda Sherazade, Sonikem.

Fin de la campagne "Abbé Road" de la Fondation Abbé Pierre

La soirée sera présentée par l'animatrice Hédia Charni, et l'humoriste et acteur Jamel Debbouze interviendra en invité spécial. Durant la soirée, le graffeur JonOne, engagé auprès de la Fondation depuis plusieurs années et auteur d'un immense portrait de l'Abbé Pierre sur un mur parisien, réalisera une oeuvre en direct sur scène.

Ce concert clôturera la campagne "Abbé Road", une tournée de bénévoles organisée dans les principaux festivals de l'été (de Garorock dans le Lot-et-Garonne à la Fête de l'Huma), afin d'aller à la rencontre des jeunes de 15 à 30 ans, souvent victimes du mal-logement (marchands de sommeil, pénurie de petits loyers, coûts excessifs, habitat insalubre). Le loyer est le premier poste de dépenses chez les jeunes de 18 à 25 ans, rappelle l'association.

Billets à petits prix 

C'est la deuxième année que la Fondation organise sa tournée Abbé Road et un concert de clôture.
Pour le concert à la Cigale, les prix des places "ont été volontairement limités afin de permettre à un large public d'y participer", explique la  Fondation : ils s'échelonnent entre 19 euros (plein tarif), 9 euros (étudiants et moins de 18 ans), et 5 euros pour les demandeurs d'emploi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.