Covid-19 : le Printemps de Bourges a "vraiment espoir" de se tenir en juin

Le festival sera en format réduit pour répondre aux contraintes sanitaires.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Ouverture du Printemps des Inouis, un festival de musique présentant de jeunes talents, au palais d'Auron à Bourges, le 16 septembre 2020. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Alors que plusieurs festivals ont annoncé qu'ils ne se tiendront pas cette année en raison de la crise sanitaire du Covid-19, le Printemps de Bourges a toujours l'intention d'avoir lieu, a répété le maire de Bourges, Yann Galut, vendredi 2 avril sur franceinfo.

"On a vraiment espoir de tenir le Printemps", a-t-il indiqué. Le festival, qui était prévu début mai, a été décalé du 22 au 27 juin 2021. "La culture veut vivre, et nous ne voulons pas renoncer", a ajouté Yann Galut.

"On a espoir que fin juin la situation va s'améliorer, et on veut croire au redémarrage de la culture qui est tellement essentielle pour les Français."

Yann Galut, maire de Bourges

à franceinfo

Le Printemps de Bourges sera en format réduit pour répondre aux contraintes sanitaires. "On va peut-être passer de 150 spectacles à 90, notre jauge va être réduite [950 personnes maximum, contre 1 000 à 10 000 spectateurs d'habitude], mais si on pouvait tenir le Printemps de Bourges, ça serait un formidable espoir de revenir à une vie normale", a poursuivi Yann Galut.

"On a cette volonté de l'organiser, mais il va falloir qu'autour du 10-15 mai on ait le feu vert définitif pour y aller et pour pouvoir commercialiser les spectacles", a toutefois concédé le maire de Bourges.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.