"Rock in Rio" sans Lady Gaga, hospitalisée à cause de "fortes douleurs"

Lady Gaga a annoncé jeudi sur les réseaux sociaux être hospitalisée à cause de "fortes douleurs" et a été contrainte d'annuler son concert prévu vendredi au festival Rock in Rio, au Brésil.

Lady Gaga le 8 septembre 2017 à Toronto
Lady Gaga le 8 septembre 2017 à Toronto (ESPECIAL / NOTIMEX / AFP)
"Brésil, je suis dévastée, mais je ne me sens pas assez bien pour venir à Rock in Rio. Je suis prête à tout faire pour vous mais je dois prendre soin de mon corps", a déploré la chanteuse pop américaine sur Twitter. "J'ai dû être hospitalisée (...) Je ressens de fortes douleurs. Je suis entre les mains des meilleurs docteurs", a-t-elle ajouté par la suite sur Instagram, un message illustré par une photo de son bras avec une perfusion.

 

Brazil, I'm devastated that I'm not well enough to come to Rock In Rio. I would do anything 4 u but I have to take care of my body right now. I ask for your grace and understanding, and promise that I will come back and perform for you soon. I'm so sorry, and I love you so much.

Une publication partagée par xoxo, Gaga (@ladygaga) le

Mardi, Lady Gaga, 31 ans, a ému ses fans du monde entier en révélant souffrir de fibromyalgie, ce qui l'obligera à faire une pause pour une durée indéterminée au terme de sa tournée mondiale, prévue jusqu'en décembre. Cette maladie chronique provoque des douleurs multiples et diffuses, accompagnées de troubles d'humeur. Au début du mois, la star avait déjà dû annuler son concert à Montréal en raison d'une laryngite et une infection respiratoire contractées lors d'un concert extérieur à New York.

Rock in Rio sans Lady Gaga

Pour remplacer leur principale tête d'affiche, les organisateurs ont programmé un deuxième concert du groupe américain Maroon 5, qui se produira vendredi en plus de sa présentation prévue samedi. Les fans pourront demander le remboursement des billets s'ils le désirent. Environ 700.000 places ont été vendues pour les sept soirées du festival, réparties sur deux semaines, avec plus de 150 concerts prévus.

Le programme est des plus éclectiques, avec des légendes du rock comme The Who ou Aerosmith, mais aussi des icônes pop ou R'n'B, comme Justin Timberlake ou Alicia Keys. La soirée de vendredi sera inaugurée non pas en musique, mais avec une apparition de la top-model Gisele Bundchen, fervente militante de la défense de la forêt amazonienne. Elle portera les couleurs du projet "Amazonia Live", en pleine polémique autour d'un décret présidentiel qui a ouvert récemment une grande surface du poumon de la planète à l'exploitation minière.

Le festival sera le premier événement de grande ampleur réalisé au Parc olympique depuis les JO 2016, dans un espace de 80.000 m2 autour d'installations sportives laissées pratiquement à l'abandon depuis un an. L'occasion de dynamiser le tourisme dans une ville minée par la violence et la crise économique. L'association hôtelière locale espère un taux d'occupation de 90% les soirs de concert.

Rock in Rio a connu sa première édition en 1985, au moment où le Brésil sortait tout juste de vingt ans de dictature militaire. Sept éditions ont été organisées depuis à Rio et dix autres à Lisbonne, Madrid et Las Vegas.