Le groupe Genesis de Phil Collins se reforme pour une série de concerts cet automne

Genesis, groupe phare de la pop-rock des années 80, annonce un dernier tour de piste pour cet automne, avec une tournée des grandes arènes au Royaume-Uni et en Irlande.

Le groupe britannique Genesis en 1987. De gauche à droite : Mike Rutherford (guitare, basse), Phil Collins (batterie, chant) et Tony Banks (claviers).
Le groupe britannique Genesis en 1987. De gauche à droite : Mike Rutherford (guitare, basse), Phil Collins (batterie, chant) et Tony Banks (claviers). (BARBARA ROMBI SERRA / AFP)

Les fans britanniques de Genesis ont eu une suprise mercredi 4 mars à l'heure du petit déjeûner : le groupe de Phil Collins a annoncé sa reformation scénique pour une tournée prévue en fin d'année dans l'émission "The Breakfast Show" de Zoe Ball sur BBC 2. Il s'agit du Genesis sans Peter Gabriel, parti en 1975, mais avec ses membres permanents Phil Collins (désormais uniquement au chant), Mike Rutherford (guitare) et Tony Banks (claviers).

"C'est super, c'est le bon moment, on a hâte d'y être", s'est félicité le guitariste Mike Rutherford, soulignant qu'ils sont "toujours bons amis". Le Last Domino Tour, une tournée de dix concerts dans de grandes arènes au Royaume-Uni et en Irlande, est prévue pour les mois de novembre et décembre 2020. Il s'agira de la première tournée depuis 13 ans du groupe, vu pour la dernière fois sur scène en 2007 à l'occasion des célébrations de leurs 40 ans de carrière. Aucune date n'est prévue pour l'instant en France ou ailleurs dans le monde.

Phil Collins remplacé par son fils Nick à la batterie

Phil Collins, 69 ans, qui souffre de graves problèmes vertébraux depuis quelques années, n'est plus en état de jouer de la batterie en tournée. Il sera remplacé sur scène par son fils Nicholas (ou Nick), 18 ans, qui tenait les baguettes lors des derniers concerts de son père en solo ces deux dernières années.

"Il joue comme moi et il a la même attitude", a justifié Phil Collins, "je suis une de ses influences". Bien entendu, le groupe a souligné combien l'investissement du fils Collins avait compté dans la décision d'effectuer cette tournée. Ils seront également rejoints par Daryl Stuermer (guitare et basse), connu pour son travail avec Jean-Luc Ponty et George Duke et familier des tournées de Genesis et de Phil Collins.

Concernant la setlist, Phil Collins a indiqué qu'"il y a des chansons qu'on se sent obligés de jouer parce que le public se sentirait trahi si on ne les jouait pas", mais la setlist comprendra également d'autres chansons "pas jouées depuis longtemps."

Du rock progressif à la pop

Formé en 1967 dans le Surrey, Genesis était à l'origine un groupe de rock progressif. Il a connu le succès dans les années 70 avec des albums comme Foxtrot ou The Lamb Lies Down on Broadway. Après le départ du chanteur et parolier principal Peter Gabriel en 1975, le batteur Phil Collins en est aussi devenu le chanteur et le groupe a entamé un tournant plus pop avec un succès commercial et mondial retentissant entamé avec l'album A Trick of the Tail (1976), succès qui s'est poursuivi jusque dans les années 80 et 90. Depuis le départ du guitariste Steve Hackett en 1977, le groupe est devenu le trio Collins, Banks et Rutherford.

Genesis, qui a écoulé plus de 100 millions d'albums dans le monde, a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2010. Son dernier album, Calling All Stations, remonte à 1997 (et Phil Collins n'y avait pas participé).

Pour les amateurs, les tickets de la tournée seront en vente vendredi 6 mars à partir de 9h, heure anglaise.

Voici les dates de la tournée de Genesis
16 Novembre - Dublin 3 arena
19 Novembre - Belfast SSE arena
23 Novembre - Liverpool M&S Bank arena
26 Novembre - Leeds First Direct arena
29 Novembre - London O2 arena
30 Novembre - London O2 arena
2 Decembre - Manchester arena
5 Decembre - Birmingham arena
8 Decembre - Glasgow SSE Hydro arena
11 Decembre - Newcastle Utilita arena