Peter Gabriel fête ses 70 ans... 13 chansons iconiques de son répertoire

L’ancien chanteur de Genesis est né le 13 février 1950. Voici donc treize chansons qui ont balisé une carrière solo entre introspection, explorations sonores, décloisonnement des frontières et engagements humanitaires.

Peter Gabriel à la veille d\'une gloire planétaire, dans une photo datée de 1984, dans sa ville de Bath, en Angleterre
Peter Gabriel à la veille d'une gloire planétaire, dans une photo datée de 1984, dans sa ville de Bath, en Angleterre (PETER NOBLE / REDFERNS / GETTY IMAGES)

Né le 13 février 1950 dans le Surrey, au sud-ouest de Londres, Peter Gabriel a cofondé à la fin de son adolescence le groupe qui allait le rendre célèbre : Genesis. De cette formation phare de l'âge d'or du rock progressif, Gabriel était à la fois le chanteur, flûtiste et co-auteur, le poète ardent, le récitant facétieux, l'amuseur espiègle, arborant tenues et coupes de cheveux fantasques.

Après six albums studios (dont au moins trois chefs-d'œuvre du genre) en cinq ans (1969-1974), il a quitté Genesis et débuté une carrière solo. D'abord prolifique (quatre albums en six ans), l'artiste a espacé sa production discographique après le triomphe de So (1986) et de ses nombreux tubes dont Sledgehammer, partagé entre son festival précurseur des musiques du monde (Womad), son label de disques (Real World) et ses multiples engagements humanitaires. Son dernier album de compositions originales, Up, remonte à 2002, soit vingt-cinq ans après son tout premier album solo...

1Solsbury Hill (1977)

"Solsbury Hill" (Gabriel, 1977) - Live à Essen, Allemagne (15 septembre 1978) diffusé dans l'émission TV Rockpalast
Solsbury Hill, l'un des plus grands succès de Peter Gabriel, figure sur son premier album solo (sans titre, comme les trois suivants) paru en février 1977. Premier 45 tours de sa carrière solo, la chanson évoque une expérience spirituelle, peut-être mystique, vécue par le chanteur au sommet d'une colline du Somerset chargée d'une histoire très ancienne, dans la campagne anglaise, à quelques minutes de Bath, sa ville d'adoption. En plein questionnement après son départ de Genesis, le jeune artiste de 27 ans s'interrogeait sur sa quête de liberté et le bien-fondé de ses choix.

2Here Comes the Flood (1977)

"Here Comes the Flood" (Gabriel, 1977) - Programme spécial Noël animé par Kate Bush, diffusé le 28 décembre 1979 sur la BBC
Cette fresque inquiétante sur le thème du déluge clôture le premier album de Peter Gabriel avec le renfort du London Symphony Orchestra. Robert Fripp (King Crimson), qui a participé au disque, a repris la chanson deux ans plus tard dans son album Exposure, avec Peter Gabriel au chant. Précédée d'un document radio pronostiquant une nouvelle ère glacière puis une montée dramatique des océans, cette version épurée est celle que l'ex-chanteur de Genesis a adoptée pour la scène. Robert Fripp participera aussi au deuxième album de Gabriel sorti en 1978 : cette collaboration lui aura permis de rencontrer Tony Levin, le charismatique bassiste de Peter Gabriel, qu'il recrutera plus tard au sein de son groupe King Crimson.

3Games Without Frontiers (1980)

"Games Without Frontiers" (Gabriel) - 1980
Games Without Frontiers figure dans le troisième album solo de Peter Gabriel, un disque qui aborde des thèmes politiques et sociologiques. Sous ses aspects de jeux d'enfants aux prénoms de diverses origines, la chanson, qui ironise sur les chamailleries de la diplomatie internationale, délivre un message anti-guerre. Son titre est inspiré de l'émission télévisée Jeux sans Frontières qui a essaimé à travers l'Europe. Dans les chœurs, une voix féminine haut perchée chante ces mots français à plusieurs reprises : il s'agit de Kate Bush.

4Biko (1980)

"Biko" (Gabriel, 1980) - Conspiracy of Hope Tour pour les 25 ans d'Amnesty International, East Rutherford, New Jersey, 15 juin 1986
Stephen Biko, militant anti-apartheid, est mort à 30 ans, assassiné en septembre 1977 dans une prison sud-africaine. Peter Gabriel lui rend un hommage émouvant en clôture de son troisième album sorti en 1980, dix ans avant la libération de Nelson Mandela. Il décidera de jouer la chanson à la fin de ses concerts, en ultime rappel, dans un moment intense de communion avec le public, poings levés. Après avoir dédié la chanson à tous les prisonniers de conscience, Peter Gabriel lancera invariablement à la fin du morceau : "Le reste dépend de vous" ("The rest is up to you").

5Family Snapshot (1980)

"Family Snapshot" (Gabriel, 1980) - Concert à Athènes en 1987
Quand on écoute le texte de Family Snapshot (littéralement, "Instantané familial"), on s'imagine dans la tête d'un Lee Harvey Oswald en mal de célébrité, dans les minutes précédant l'assassinat de John Kennedy, jusqu'au coup de feu fatal... En fait, la chanson a été inspirée d'un livre relatant un événement de même nature, une tentative d'assassinat contre le gouverneur de l'Alabama George Wallace en 1972. Sorti un an après l'attentat, cet ouvrage intitulé Journal d'un assassin contenait une partie du journal intime d'Arthur Bremer, l'homme qui avait tiré sur Wallace.

6Shock the Monkey (1982)

"Shock the Monkey" (Gabriel) - 1982
Beaucoup de textes de Peter Gabriel sont des allégories qui laissent libre cours à l'imagination de l'auditeur. C'est le cas de cette chanson de 1982, deuxième 45 tours issu du quatrième album solo du chanteur. Derrière cette thématique hantée, dans la chanson comme dans son inquiétant clip, par un mystérieux singe, se cache celle de la jalousie en amour. Une jalousie dévorante capable d'éveiller nos instincts les plus primaires.

7San Jacinto (1982)

"San Jacinto" (Gabriel, 1982) - Concert à Athènes en 1987
San Jacinto est le nom d'une montagne dont le sommet domine la ville de Palm Springs, en Californie. Quand il a écrit cette chanson, Peter Gabriel s'est inspiré d'une rencontre marquante avec un Apache au parcours hors du commun, dans un hôtel du Midwest après un concert. L'homme lui avait raconté le rite initiatique qu'il avait dû passer, adolescent, pour devenir un "brave". Gabriel s'est aussi inspiré de ses propres observations en Arizona, où il avait pu noter à quel point la culture amérindienne était submergée par la société de consommation des Blancs. Le quatrième album de Peter Gabriel est fortement marqué par l'apport d'un outil qu'il est probablement le premier musicien célèbre à avoir utilisé, le synthétiseur Fairlight CMI créé par l'Australien Peter Vogel. Il y a eu recours dès 1980 sur son disque précédent.

8Sledgehammer (1986)

"Sledgehammer" (Gabriel) - 1986
Parmi les chansons de Peter Gabriel qui parlent d’amour, Sledgehammer ("masse") remporte la palme de l'érotisme avec ses allusions sexuelles à peine voilées. "Montre-moi ta corbeille à fruits, car je veux être ton abeille", entend-on par exemple. Avec son irrésistible intro de cuivres et ses accents soul, la chanson sortie le 25 avril 1986 a annoncé avec fracas l’arrivée trois semaines plus tard de So, l’album qui allait assurer une gloire planétaire à Peter Gabriel. À l’heure de l’avènement de la chaîne MTV, la chanson a été portée par un clip génial qui demeure l'un des plus récompensés de l'histoire. La vidéo a été réalisée par Stephen Johnson dont Gabriel avait repéré le travail sur un clip des Talking Heads pour la chanson Road to Nowhere (1985). Il a refait appel à Johnson pour le superbe Big Time (1986) et, plus tard, Steam (1992).

9Don't Give Up (1986)

"Don't Give Up" (Gabriel) - 1986

Don’t Give Up ("N’abandonne pas"), extrait de So, relate le dialogue entre un chômeur en plein désarroi et sa femme qui tente de l’inciter à garder espoir. Ce sont des clichés d'Américains victimes de la Grande Dépression dans les années 30, pris par la photographe Dorothea Lange, qui ont inspiré la chanson. Peter Gabriel a vu ces photos dans un ouvrage intitulé In this proud land (Dans ce fier pays). Il a repris ces mots au tout début de sa chanson. La participation de Kate Bush, alors amie du chanteur depuis plusieurs années, et qui avait déjà travaillé avec lui par le passé, nous semble une évidence. Elle n'était pourtant pas son premier choix. Si la chanson pouvait aisément faire écho aux difficultés économiques sous l'ère Thatcher en Grande-Bretagne, Gabriel voulait initialement l'ancrer dans le contexte américain qui l'avait inspiré. Il a contacté la star de la country Dolly Parton pour chanter avec lui, mais elle a décliné son invitation. Il s'est alors tourné vers Kate Bush.

10In Your Eyes (1986)

"ln Your Eyes" (Gabriel, 1986), avec Youssou N'Dour - Concert à Athènes en 1987
Autre pépite de l'album So, le titre In Your Eyes, peut-être la plus belle chanson d'amour écrite par Peter Gabriel, nous faisait découvrir en 1986 la "voix incroyable" - tels étaient les mots du chanteur anglais venu présenter ce disque en France - d'un jeune artiste sénégalais alors inconnu, Youssou N'Dour. Gabriel a invité le chanteur de Dakar à l'accompagner en tournée, ce qui a lancé sa carrière internationale. Autre invitée sur l'album, la chanteuse avant-gardiste Laurie Anderson sur la chanson This is the Picture. Enfin, So a marqué le début de la collaboration entre Peter Gabriel et le batteur français Manu Katché.

11Washing of the Water (1992)

"Washing of the Water" (Gabriel, 1992), extrait du Secret World Tour (live à Modène, en Italie), novembre 1993
Extraite de l'album Us (1992), la sublime ballade Washing of the Water évoque un homme en perdition dans une histoire sentimentale qui fait naufrage. La plus grande partie du disque sorti six ans après le triomphe de So reflète les crises personnelles traversées par le chanteur dans l'intervalle : un divorce, une rupture, des difficultés relationnelles avec une de ses filles.

12Signal to Noise (1996), avec Nusrat Fateh Ali Khan (sorti en 2002)

"Signal To Noise" (2002) - télévision américaine 1996
La chanson Signal to Noise, écrin somptueux pour l'inoubliable voix de la légende pakistanaise Nusrat Fateh Ali Khan (1948-1997), figure dans l'album Up (2002), le dernier recueil de compositions originales de Peter Gabriel à ce jour. Le chanteur anglais a échelonné sur plusieurs années son travail sur ce disque, l'un de ses plus profonds et intimes. Nusrat Fateh Ali Khan, qui avait travaillé sur la bande originale du film La Dernière tentation du Christ (1989) de Martin Scorsese, que Gabriel avait signée, avait rejoint dans la foulée son label Real World. Il est mort sans avoir pu enregistrer de partie vocale pour Up. Alors Peter Gabriel a retravaillé l'enregistrement live de sa performance au concert caritatif organisé en avril 1996 par la chaîne musicale américaine VH1.

13Father, Son (2000)

"Father, Son" (Gabriel, 2000)
Certainement l'une des plus belles chansons écrites sur les liens père-fils, Father, Son a été enregistrée pour Ovo (2000), un projet parallèle à la carrière discographique de Peter Gabriel. Avant d'être enregistrées sur son label Real World, les chansons d'Ovo ont été composées pour le spectacle du Dôme du Millénaire (Ou O2 Arena) organisé à Londres en 2000. Dans Father, Son, Peter Gabriel évoque avec pudeur et émotion sa relation avec son père Ralph (disparu en 2012). Tourné dans la première moitié des années 2000, le clip mêle des archives familiales anciennes et contemporaines. Outre le père de Gabriel, on peut y voir l'un de ses fils nés de son second mariage.