Jeanne Added : trois bonnes raisons d'écouter son album "Radiate"

Le second album de Jeanne Added vient de sortir. Et ce "Radiate" est une réussite. Moins froid, moins sombre, plus sensuel, plus lumineux que le précédent. Alors qu'il aborde des rivages techno, la colère sourde qui rongeait "Be Sensational" semble apaisée. Mais rassurez-vous, la chanteuse a toujours du mordant. Tenez vous prêts : en tournée, Jeanne Added a l'intention de nous faire danser.

La chanteuse et musicienne Jeanne Added à la Fête de l\'Humanité, à la Courneuve, samedi 15 septembre 2018.
La chanteuse et musicienne Jeanne Added à la Fête de l'Humanité, à la Courneuve, samedi 15 septembre 2018. (Michel Stoupak / NurPhoto / AFP)
1.
Une chanteuse apaisée
Jeanne Added, 37 ans, s'est fait connaître avec "A War Is Coming", un hit sombre et intense extrait de "Be Sensational", un album paru en juin 2015 dont la pochette en noir et blanc laissait tout juste deviner son visage sous des volutes de fumée. Aujourd'hui la chanteuse ne se cache plus et la pochette de "Radiate" affiche la couleur : son visage y apparaît rayonnant sur un fond blanc immaculé. 
 
"Be Sensational était un album de survie, il était viscéral. Ce n'est plus la même personne qui s'exprime aujourd'hui", reconnait-elle dans Tsugi magazine qui lui consacre sa couverture ce mois-ci. Jeanne Added semble être une personne moins tendue, moins anxieuse qu'en 2015, quelqu'un de plus serein. 

"Je n'ai pas écrit les morceaux de façon à ce qu'ils sonnent plus joyeux", précise-t-elle dans un entretien à l'AFP. "Ils sont juste le reflet de mon état d'esprit du moment. Or il y a des choses qui ont changé dans ma vie ces trois dernières années." Et en bien, visiblement.
2.
Des morceaux plus chaleureux
Clairement, le succès de son premier album lui a donné confiance. Mais Jeanne Added n'a pas voulu se répéter pour autant. Musicalement, "Radiate" s'oppose à "Be Sensational" par sa chaleur, portée par des sons et des rythmes électro qui ont pris le pas sur les guitares nerveuses.

Cependant, cette couleur de l'album n'a pas été préméditée, assure-t-elle. "J'ai commencé à l'écrire pendant les pauses de la précédente tournée, sans savoir ce que je voulais imprimer au disque. Ce que je voulais en revanche c'était chanter plus, qu'il y ait plus de place pour la voix."

De fait, c'est sa voix, en majesté, qui mène la danse tout du long sur cet album. Car même si cette musicienne accomplie est bassiste, sa voix, mise longtemps au service du jazz, reste son instrument principal.
3.
Des concerts qui promettent de nous "faire danser"
L'autre volonté de Jeanne Added pour "Radiate" était de "faire des chansons qui fassent plus danser". "Je ne veux pas voir le public figé durant mes concerts", prévient-elle dans Tsugi. "Je veux que les gens ressentent quelque chose dans leur corps, qu'ils aient envie de danser."

Pour cela, elle a confié la production au duo électro franco-écossais Maestro, constitué de Frédéric Soulard et de Mark Kerr. "Le premier album était froid, rigide. Ils ont réussi à adapter leur talent à mon univers et à ma pudeur. J'ai réalisé après coup que j'étais allée chercher chez eux quelque chose de plus charnel", explique-t-elle à l'AFP.

"Au studio on a écouté quasiment que des trucs de groove, de cul, de sexe", confirme Mark Kerr dans Tsugi magazine."On a du mal à l'imaginer, mais elle est ultra-fan de McCartney et de Prince, ce qui ne s'entendait pas du tout dans ses premiers morceaux", complète Frédéric Soular.
 
Déjà, les versions live de "Be Sensational" étaient non pas enjouées mais plus dansantes. Cette fois, avec "Radiate", un album lumineux aux plages parfois franchement techno, la scène, son terrain de jeu préféré, promet d'être un must.

Album "Radiate" (Naïve/Believe) de Jeanne Added est sorti vendredi 14 septembre
Jeanne Added est en concert à Paris le 21 septembre (Felicita dans le cadre du festival Paris Paradis), puis le 30 octobre au Trianon (complet) et le 3 avril 2019 au Zénith. Elle sera également en tournée le 28 septembre à Saint-Malo, le 29 septembre à Outreau, le 2 octobre à Belfort, le 3 octobre à Dijon, le 4 octobre à Laval, le 11 octobre à Marseille (Fiesta des Suds), le 13 octobre à Grenoble, le 16 octobre à Nancy etc.