Björk et Rosalía chantent pour aider à réglementer l'aquaculture en Islande

Les deux artistes pop ont collaboré sur "Oral". Les ventes du morceau, qui sera disponible le 9 novembre, serviront à financer les démarches juridiques des habitants du fjord de Seyðisfjörður, dans l'est de l'Islande. Ils protestent contre l'aquaculture.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Photomontage montrant la chanteuse Rosalia assistant au défilé Dior printemps/été 2024 (femmes) dans le cadre de la semaine de la mode à Paris (France), le 26 septembre 2023, et l'artiste Björk à Cannes (France), le 17 mai 2000. (MARY EVANS/ALLSTAR/MARK LILEY/LAURENT VU/SIPA)

L'artiste islandaise Björk et la chanteuse espagnole Rosalía sortiront Oral le 9 novembre, un morceau destiné à financer des "frais juridiques" engagés pour encadrer l'aquaculture en Islande. La date de sortie du single des deux stars de la pop, révélée dans le journal Libération ce week-end, a été confirmée lundi 30 octobre à l'AFP par le service de presse français de Björk. Le morceau sera publié à 11 heures GMT (midi en France), ajoute-t-on de même source.

"Des hommes d'affaires islandais et norvégiens" ont "commencé à acheter des fermes aquacoles dans la majorité de nos fjords depuis près de dix ans" avec "presque aucune réglementation", déplore Björk sur ses réseaux sociaux. L'artiste dénonce encore "des effets dévastateurs sur la faune" et des "poissons d'élevage" qui "souffrent de conditions de santé épouvantables". "Étant donné que beaucoup d'entre eux se sont échappés, ils ont commencé à altérer l'ADN du saumon islandais pour le pire, ce qui pourrait conduire à son extinction."

Aider à "sauver le dernier saumon sauvage du Nord"

Björk estime qu'il y "a encore une chance de sauver le dernier saumon sauvage du Nord". La star aimerait obliger "ces hommes d'affaires à retirer leurs fermes" mais surtout "contribuer à inventer et à mettre en place des réglementations strictes dans le système juridique de l'Islande pour protéger la nature". La chanteuse voudrait faire jurisprudence à partir du cas des "habitants du fjord de Seyðisfjörður", dans l'est de l'Islande, qui "ont protesté contre le début de l'aquaculture chez eux". "Nous aimerions faire don des ventes de la chanson pour aider à couvrir leurs frais juridiques, et espérons que cela pourra servir d'exemple pour d'autres."

L'engagement de Björk pour les causes environnementales est connu de longue date. Ses shows récents se sont terminés, avant le rappel, par un message vidéo de la militante pour le climat Greta Thunberg. Quand l'AFP avait échangé avec elle en juin, l'artiste avait lancé : "Ce serait mieux d'avoir des options plus 'vertes'". "J'espérais qu'Elon Musk et ses amis de la tech feraient des bus de tournées électriques ou des bateaux avec des moteurs alimentés par les vents et le soleil pour les musiciens en tournée. Pourriez-vous passer le message à Elon Musk ?"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.