Cet article date de plus d'un an.

Pink Floyd partage une nouvelle chanson en soutien au peuple ukrainien, "Hey, Hey, Rise Up !"

Ils n'avaient pas enregistré de nouvelle chanson depuis 28 ans. Le groupe Pink Floyd a partagé dans la nuit un nouveau titre dont les recettes seront versées à des organisations humanitaires dans l'objectif de soutenir la population ukrainienne.

Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
David Gilmour, figure de Pink Floyd, sur scène le 10 décembre 2015 à São Paulo, au Brésil (J.F.DIORIO / FTP1.ESTADAO.COM.BR / AFP)

Pink Floyd a composé une nouvelle chanson originale en soutien au peuple ukrainien, Hey, hey, rise up ! ("Hey, hey, lève-toi !") partagée dans la nuit de jeudi à vendredi sur les réseaux sociaux du groupe. Ce titre servira à récolter des fonds pour des œuvres humanitaires. Pour le célèbre groupe, cette chanson constitue une première depuis 1994 (si l'on excepte les enregistrements instrumentaux regroupés en 2014 dans l'album The Endless River - dont le morceau Louder Than Words sur lequel des paroles ont été rajoutées).

"Fureur et frustration" devant un "acte ignoble"

Sur cette chanson, les piliers David Gilmour et Nick Mason utilisent la voix d'Andriy Khlyvnyuk, du groupe ukrainien Boombox. "Comme beaucoup d'autres, nous avons ressenti de la fureur et de la frustration en assistant à cet acte ignoble qui consiste à envahir un pays démocratique indépendant et pacifique et à faire assassiner son peuple par l'une des plus grandes puissances du monde", expose Gilmour dans un communiqué. "Récemment, j'ai lu qu'Andriy avait quitté sa tournée américaine avec Boombox pour retourner en Ukraine et s'engager dans la défense territoriale", poursuit le musicien, figure de Pink Floyd.

David Gilmour a aussi vu sur Instagram cette vidéo tournée sur une place de Kiev où l'artiste "chante dans le silence d'une ville sans circulation ni le moindre bruit à cause de la guerre". "C'était un moment puissant qui m'a donné envie de le mettre en musique", ajoute-t-il.

L'artiste ukrainien qu'on entend sur la chanson, parti au front, est hospitalisé

Gilmour explique aussi qu'il a réussi à échanger avec Andriy Khlyvnyuk depuis son lit d'hôpital de Kiev, où il se remettait d'une blessure due à un éclat de mortier, expose encore la maison de disques. "Je lui ai fait écouter un petit bout de la chanson au bout du fil et il m'a donné sa bénédiction. J'espère que nous pourrons bientôt faire quelque chose ensemble et en personne."

Le visuel du titre représente un tournesol, un des symboles de l'Ukraine, et s'inspire d'une vidéo virale sur les réseaux sociaux. On y voyait une Ukrainienne insultant deux soldats russes en arme et leur lançant : "Prenez ces graines et mettez-les dans vos poches. Comme ça, des tournesols pousseront quand vous reposerez tous ici."

"Poutine doit partir",
avait tweeté Gilmour dès le début de l'invasion russe en Ukraine. Toutes les musiques de Pink Floyd (depuis 1987) et de David Gilmour en solo ont d'ailleurs été retirées des sites de streaming russes et biélorusses en signe de "condamnation ferme de l'invasion russe", selon les réseaux sociaux de Pink Floyd.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.