Cet article date de plus de sept ans.

Paris : une boîte de nuit autorisée à ouvrir sans interruption

Il s'agit d'une première en France.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un premier événement, le "minifestival Samedimanche", devrait permettre à la Concrete de profiter de cette nouvelle autorisation le 1er avril 2017. (XPACIFICA / PHOTONICA WORLD / GETTY IMAGES)

Même les fêtards les plus motivés risquent d'être fatigués. La boîte de nuit parisienne la Concrete, située sur une péniche dans le 12e arrondissement de Paris, a obtenu l'autorisation d'ouvrir sans interruption, rapporte mercredi 8 mars le site spécialisé Trax.

Ce lieu prisé des amateurs de musique électronique devait jusqu'à présent arrêter de servir des boissons aux alentours de 5 heures, fermer ses portes à 6h40, avant de pouvoir rouvrir à 7 heures. Après un an et demi de négociations, la préfecture de police a finalement accordé à l'établissement une "licence 24 heures" inédite en France. Pour autant, la Concrete ne devrait pas rester ouvert 24 heures sur 24 "coûte que coûte", explique son fondateur à Trax.

Les dimanches, par exemple, nous continuerons à fermer vers minuit-2 heures, parce que nous savons que les gens travaillent le lendemain. Nous sommes dans une démarche d’expression artistique : ce que nous voulons, c’est que tant le public apprécie et que les artistes s’expriment, nous ne fermons pas.

Aurélien Dubois, cofondateur de la Concrete

à "Trax"

En échange de cette autorisation, l'établissement s'est engagé à faire davantage d'efforts en faveur du respect des riverains, et à engager plus de personnel "afin que ce passage aux 24 heures ne rende pas les conditions de travail plus pénibles", selon le conseiller de Paris délégué à la vie nocturne Frédéric Hocquard.

La boîte de nuit mettra à profit cette nouvelle autorisation dès le 1er avril avec un "minifestival" appelé "Samedimanche". L'établissement ouvrira le samedi à 22 heures, avant de fermer ses portes le lundi à 2 heures du matin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.