Cet article date de plus de trois ans.

Rencontre avec Fabrice di Falco, le sopraniste qui marie toutes les musiques

A 43 ans, le sopraniste Fabrice di Falco occupe une place à part parmi les chanteurs lyriques. Né à Fort-de-France d'une mère martiniquaise et d'un père italien, il a acquis par la qualité de sa voix et l'ampleur de sa tessiture le surnom de "Farinelli créole". Il a notamment chanté pour plusieurs dirigeants européens dont Emmanuel Macron lors de sa visite en Martinique en septembre dernier.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Fabrice di Falco en 2014 lors d'un concert hommage à Edith Lefel
 (SADAKA EDMOND/SIPA)
Certes, les Martiniquais n'ont pas tellement apprécié son interprétation de la célèbre chanson créole "Fanm Matinik Dou" lors de la visite en Martinique d'Emmanuel Macron. Ils lui ont reproché d'avoir servi au président de la République une version "javellisée", traduite en français (mais surtout d'avoir traduit le mot "pays" en "région").

C'est ignorer que Fabrice di Falco, né à Fort-de-France il a 43 ans, est un artiste lyrique qui aime marier les genres. Il s'en est même fait une spécialité, lui qui invite dans un même concert des influences aussi diverses que Michael Jackson et Farinelli, la musique baroque, le jazz, la variété ou les sonorités électro les plus contemporaines. Aujourd'hui, il enseigne sa technique aux jeunes interprètes lyriques, participant à leur ouverture vers d'autres types de musique.

Reportage : France 3 : A. Delcourt / M. Azor-Diawara / C. Baume / L. Crouzillac / J. Leroux

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Opéra

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.