Cet article date de plus de trois ans.

L'Opéra de Paris a engrangé des recettes record en 2017

L'Opéra de Paris, Palais Garnier et Opéra Bastille confondus, a réalisé des recettes historique en 2017, grâce à un taux de fréquentation "très élevé", selon un communiqué.
Article rédigé par
franceinfo Culture (avec AFP) - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La salle de l'Opéra Garnier à Paris
 (GettyImages)

350 ans ans et en pleine forme !

La prestigieuse institution, qui fêtera ses 350 ans la saison prochaine, affiche une excellente santé financière avec 74,4 millions d'euros de recettes de billetterie, soit "le niveau le plus élevé" de l'histoire de l'Opéra. D'après les mêmes chiffres, 23% des 840 378 spectateurs sont des étrangers, soit "une exceptionnelle présence", souligne le conseil d'administration.

Le mécénat a également atteint un "record historique" à 15,6 millions d'euros, en hausse de 13,2% par rapport à 2016 et de 70% en comparaison avec 2014. La hausse du mécénat compense la baisse d'environ 10 millions d'euros en 10 ans de l'apport de l'Etat (45% du budget). Les autres recettes commerciales sont également en hausse, en particulier pour les visites du Palais Garnier (+21%). Le budget global s'établit à 218 millions d'euros.
La façade de l'Opéra Bastille à Paris
 (Leemage)

Ouverture aux jeunes

Depuis sa nomination en 2014 comme directeur de l'Opéra, Stéphane Lissner tente de rendre accessible le monde de l'opéra à un public plus large et notamment aux jeunes. Il a notamment instauré des tarifs spéciaux pour les moins de 40 ans, et des avant-premières réservées aux jeunes de moins 28 ans à 10 euros. Il a créé la 3e Scène, une plate-forme numérique consacrée à la création.

La saison 2018-2019 sera l'occasion d'un double anniversaire : l'ouverture de la salle Bastille il y a 30 ans (1989) et la fondation par Louis XIV en 1669 du premier opéra permanent au monde, l'Académie royale de musique, à Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Opéra

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.