Cet article date de plus d'un an.

Compositeur, chef d'orchestre : des professions où les femmes peinent à exister

Nombreuses sur les bancs des conservatoires, les femmes sont rares à exercer la profession de cheffe d'orchestre ou de compositrice. L'opération "Tous à l'opéra" les met à l'honneur pour casser les préjugés.

Article rédigé par franceinfo - Damien Mestre
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Seules 8% des oeuvres composées par des femmes sont jouées lors de festivals.  (PHOTO D'ILLUSTRATION / ERIC DULIERE / MAXPPP)

L'opération aurait-elle pu s'appeler "Toutes à l'opéra" ? Lancée vendredi 6 mai afin de casser les clichés qui entourent le monde de la musique classique, l'opération "Tous à l'opéra" ouvre gratuitement au public vingt-sept opéras toute la durée du week-end. Placé sous le marrainage de la directrice d'orchestre et contralto Nathalie Stutzmann, l'opération entend mettre en valeurs le travail de femmes dans un secteur ou elles sont encore quasiment inexistantes. 

>> "Tous à l'opéra !" ce week-end, partout en France : l'orchestre à la fête

Si les jeunes femmes sont nombreuses sur les bancs des conservatoires, il existe des métiers dans le secteur de la musique classique où elles n'existent presque pas. C'est le cas notamment de la profession de cheffe d'orchestre, par exemple. Voire pire : celle de compositrice. 

Certaines avancent un problème de légitimité

"Contredire les musiciens lorsqu'on est une femme compositrice, ça peut être mal reçu", avance Clara Olivares, compositrice... A seulement 28 ans, elle incarne une nouvelle génération de compositrice. Ses oeuvres sont jouées dans le monde entier. Pourtant lors de ses études, elle était quasiment la seule femme dans sa classe de 15 à vouloir devenir compositrice. Parfois se pose également des problèmes de légitimité. Elle raconte que quelques fois, les musiciens n'acceptent pas ses consignes. "C'est comme si je n'étais pas capable de formuler la demande que je veux pour la pièce que j'ai écrite", soupire la compositrice.

8% des oeuvres composées par des femmes jouées en festival

Aujourd'hui, Clara Oliveres encadre une académie pour jeunes compositrices. L'objectif est d'encourager des musiciennes à se lancer à leur tour. Ce projet est à l'initiative de l'orchestre de chambre de Paris, dont Nicolas Droin est le directeur général. "Il ne faut pas qu'on pointe toujours du doigt le précédent et de dire que ce n'est pas de notre faute s'il n'y a pas assez de femmes", estime-t-il. Selon les chiffres recueillis par franceinfo, avant le covid, seules 8% des oeuvres jouées dans les principaux festivals étaient composées par des femmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.