Nirvana poursuit le couturier Marc Jacobs pour violation du droit d'auteur

Le groupe de musique estime que le designer a utilisé l'un de ses symboles sans autorisation.

Des tee-shirts à Florence en Italie, le 12 novembre 2006.
Des tee-shirts à Florence en Italie, le 12 novembre 2006. (MAXPP)

Le smiley jaune aux yeux en croix est devenu iconique. Le groupe de grunge américain Nirvana poursuit le couturier Marc Jacobs pour violation du droit d'auteur, rapporte le magazine Forbes (en anglais), lundi 31 décembre. Il estime que le designer a enfreint les règles du droit d'auteur en empruntant son célèbre smiley dans sa collection Grunge Redux, sortie en novembre 2018.

Selon la plainte (en anglais), Nirvana fait valoir qu'il utilise ce logo depuis 1991 et qu'il est protégé par le droit d'auteur. "Une partie importante du public suppose que tous les produits ou services portant le logo sont endossés ou associés au Nirvana", précise la marque.

En novembre 2018, en recommercialisant sa collection Bootleg Redux Grunge,  sortie à l'origine en 1993, Marc Jacobs a présenté des habits ornés d'un smiley jaune, très similaire à l'emblème de Nirvana. Les deux croix des yeux ont juste été remplacées par les initiales du créateur, reprennent Les InrocksSur son compte Instagram, le couturier semble balayer les critiques et a posté une vidéo dans lequel un garçon déclare : "S'il vous plaît, s'il vous plaît, je n'ai pas le temps pour les ragots-là".