Musique : Fabrice Di Falco, de l'opéra dans les caves de jazz

Le sopraniste et contre-ténor propose un choc des cultures en chantant de l'opéra entouré de musiciens jazz dans de petites caves, loin des grandes salles. Et le cocktail est très réussi.

FRANCE 3

 

C'est un défi audacieux qu'a relevé Fabrice Di Falco. Ce sopraniste et contre-ténor, doté d'une tessiture de quatre octaves, est un habitué des grandes salles de spectacle où il se produit pour interpréter des œuvres complexes comme celles d'Antonio Vivaldi. Mais l'artiste, qui souhaitait décloisonner l'opéra, se produit aussi dans des caves.

Dans l'établissement de la Cave du 38 riv', à Paris, Fabrice Di Falco s'entoure de musiciens jazz pour l'accompagner. "Faire du Vivaldi swingué, c'est faire du Vivaldi avec des épices !", confie-t-il à France 3.

Bientôt un album ?

Le public et ses producteurs sont conquis. Olivier Cochet, directeur artistique de Sony Music, salue l'"inventivité et le bon équilibre trouvé entre les genres musicaux". Hervé Defranoux, directeur de Sony classical and jazz, trouve le mélange "bien arrangé, bien servi". Et si les caves sont trop petites, rassurez-vous : si tout va bien, un album verra le jour.

Le JT
Les autres sujets du JT