Découvrez en exclusivité le clip de "Quau te mena", extrait du premier album du stupéfiant groupe corrézien San Salvador

Animé par six trentenaires, San Salvador, électrisant groupe de voix et de percussions, sort son premier album "La Grande folie" le 22 janvier, auréolé par le succès de ses performances scéniques lors de grands festivals. Ils dévoilent pour Franceinfo Culture un clip très inspiré sur le thème de l'usure du couple.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le groupe San Salvador (KRISTOF GUEZ)

Ils sont amis d'enfance, frères et sœurs pour certains d'entre eux, originaires du village de Saint-Salvadour en Corrèze. Ils chantent en occitan un répertoire inclassable, hypnotique, qui vous emballe et vous emporte, inspiré des musiques traditionnelles de leur région. San Salvador dévoile vendredi 15 janvier, en exclusivité pour Franceinfo Culture, le clip de la chanson Quau te mena ("Lequel t'emmène ?"), deuxième extrait de leur premier album La Grande Folie qui paraît le 22 janvier 2021 (Pagans / MDC / Pias). Ils sont programmés au festival Au Fil des Voix le 28 janvier à Paris. Pour cause de pandémie, le concert sera filmé et diffusé en streaming, le soir même ou en différé quelques jours plus tard.

Le clip a été réalisé de manière collégiale en novembre 2020 par San Salvador et d'autres artistes de leur collectif Lost in Traditions. Posé au cœur de l’hiver corrézien, "le décor a été construit de toutes pièces avec les moyens et les énergies du bord", nous confie le chanteur et compositeur Gabriel Durif. "L’idée était de faire contraste avec les lieux pour raconter une histoire originale." Le clip décrit la dégringolade d'un couple piégé par l'usure du quotidien.

À l'origine de la chanson, un texte parlant de danses populaires

Le groupe San Salvador a composé et arrangé la musique de Quau te mena sur un court texte extrait d’un répertoire occitan de tradition orale. "Les paroles évoquent les danses populaires où les garçons doivent mener (te Mena) les filles. Le collectif a voulu dépasser ce propos patriarcal en l’extrapolant dans une histoire de couple", explique Gabriel Durif.

"Cette production correspond à la philosophie de travail du collectif : imaginer par soi-même et faire, sur le tas, en accueillant, au fil de l’eau, les idées et envies qui se présentent, pour le pire comme pour le meilleur", conclut le chanteur. À l'origine, San Salvador doit sa passion et sa vocation au musicien Olivier Durif, père de Gabriel Durif et de sa sœur Eva, tous deux membres du groupe, et qui a collecté dans les années 1970 tout un patrimoine musical et rural, de tradition orale, auprès des anciens. En octobre, San Salvador avait dévoilé un premier clip extrait de l'album, Fai sautar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.