Pour le metteur en scène de "Résiste", France Gall était "une femme assez déterminée, une vraie artiste"

Au lendemain de la mort de la chanteuse France Gall, Ladislas Chollat, metteur en scène de la comédie musicale "Résiste" se souvient d'une artiste "déterminée"  qui savait ce qu'elle "voulait mais qui savait aussi changer d'avis". 

France Gall, lors d\'une représentation de \"Résiste\" à Paris en 2015.
France Gall, lors d'une représentation de "Résiste" à Paris en 2015. (LP/ MATTHIEU DE MARTIGNAC / MAXPPP)

France Gall était surnommée "le petit caporal" dans le milieu musical. "C'est un peu fort, peut-être. C'est quelqu'un qui savait ce qu'elle voulait mais qui avait l'intelligence de changer d'avis", se souvient Ladislas Chollat, metteur en scène de la comédie musicale "Résiste", après la mort de France Gall à 70 ans dimanche 7 janvier. "C'était une femme assez déterminée, qui avait des envies, qui était une vraie artiste.

"Quand je l'ai rencontrée pour la comédie musicale, se remémore Ladislas Chollat, elle la préparait depuis longtemps dans son cœur, dans sa tête, elle avait réuni toute une série de documents, découpé des journaux, fait une sorte de cahier de tendances."

Elle était pleine d'envies. C'était une boule d'énergieLadislas Chollat franceinfo

Une oreille absolue 

France Gall était une excellente musicienne. "Elle avait l'oreille absolue et elle savait exactement quand on n'était pas dans le rythme, se souvient-il, quand tel instrument était trop fort. Elle dirigeait très bien les chanteurs sur ses chansons, donnaient de conseils très précis sur la façon de les interpréter."

La comédie musicale Résiste était une sorte de "cadeau à son public. Elle savait qu'il allait être heureux de retrouver ses chansons. C'était comme des retrouvailles." Même si elle ne chantait pas dans cette comédie, "elle était heureuse de retrouver son public qu'elle venait saluer sur scène quand elle était présente", explique Ladislas Chollat.