Cet article date de plus de cinq ans.

"Je n'arrive pas à l'imaginer morte" : la tristesse de Jane Birkin après le décès de France Gall

L'ancienne compagne de Serge Gainsbourg ignorait la maladie de la chanteuse, décédée dimanche. Jane Birkin salue sur franceinfo une "interprète idéale", qui "ne se vantait pas des choses qu'elle faisait".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chanteuse Jane Birkin, en juillet 2013, aux Francofolies de la Rochelle. (XAVIER LEOTY / AFP)

"Je n'arrive pas à l'imaginer morte. C'est vraiment une grande tristesse", réagit dimanche 7 janvier sur franceinfo Jane Birkin, après l'annonce de la mort de France Gall, à l'âge de 70 ans, d'une récidive de son cancer. "Elle était tellement surprenante, comme interprète, mais comme personne surtout (...) Elle avait une sorte de gaieté. Elle était discrète et émouvante", salue la chanteuse.

Jane Birkin avoue que "ce n'est pas une personne que je connaissais plus que ça. Je la trouvais très mystérieuse. Je ne savais pas du tout qu'elle était malade." C'est pourquoi, "je n'imaginais pas du tout qu'elle mourrait", explique-t-elle.

Ses chansons "étaient souvent d'une très grande mélancolie"

L'ancienne compagne de Serge Gainsbourg aimait beaucoup l'interprète qu'était France Gall. D'ailleurs, pour Jane Birkin, "elle était une interprète idéale pour Serge, pour ses chansons, et évidemment pour Michel Berger après. J'ai écouté toute la matinée ses chansons avec Michel Berger qui étaient souvent d'une très grande mélancolie. Elle est parfaite", assure-t-elle.

Parmi ce très riche répertoire, la chanson préférée de Jane Birkin est Poupée de cire, poupée de son : "Si vous lisez les paroles, elles ne sont pas si drôles que cela (...) Je ne me rendais pas compte à quel point elles étaient profondes sur le métier d'actrice et chanteuse."

France Gall était aussi discrètement engagée dans une démarche humanitaire, notamment en Afrique. Mais "elle ne se vantait pas des choses qu'elle faisait. C'est quelqu'un de tout à fait charmant, raconte Jane Birkin. On va découvrir à quel point elle faisait des choses en douce."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de France Gall

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.