Madonna chantera bien à la finale de l'Eurovision

La reine de la pop Madonna a signé un contrat pour chanter lors de la finale du concours de l'Eurovision, mettant fin à l'incertitude autour de sa présence.

Madonna lors des Billboard Music Awards en 2019.
Madonna lors des Billboard Music Awards en 2019. (ETHAN MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Madonna sera bien là pour la finale de l'Eurovision. La reine de la pop a signé un contrat pour se produire lors de la finale du concours qui a lieu à Tel-Aviv. Elle met fin à l'incertitude qui reignait autour de sa prestation.

Madonna vient de signer le contrat

Une annonce officialisée par Kan, la Société de radiodiffusion publique israélienne qui produit le concours de chanson avec l'Union européenne de Radio-télévision (UER). "Après quelques jours tendus, un contrat entre Madonna et les producteurs de l'Eurovision a été signé aujourd'hui", a précisé la société.

La venue de la diva américaine à Tel-Aviv, désignée ville hôte de l'édition 2019 de l'Eurovision, était annoncée depuis avril. Mais elle n'avait pas été définitivement scellée, et avait même paru quelque peu remise en question lundi lors d'une conférence de presse par le responsable du concours, Jon Ola Sand.

"Nous n'avons jamais confirmé la prestation de Madonna à l'Eurovision, pour la simple raison que nous n'avons pas de contrat signé avec son équipe", avait-il déclaré. La participation de la star ne paraissait cependant pas vraiment menacée, puisque cette dernière est arrivée mardi soir en Israël, entourée de 135 personnes dont 40 choristes, 25 danseurs et une équipe de techniciens.

Pas de boycott pour la star américaine

L'annonce de sa venue avait déclenché une vive polémique, alimentée par de nombreux artistes ou organisations soutenant la campagne d'appels au boycott d'Israël pour protester contre "la violation des droits des Palestiniens", contribuant à entretenir un flottement.

"Je ne cesserai jamais de jouer de la musique pour me plier à de quelconques demandes politiques, pas plus que je ne cesserai de m'élever publiquement contre les violations des droits humains, où que ce soit dans le monde", avait répondu la chanteuse dans une déclaration relayée par les médias.