Les obsèques de Michel Legrand et l'hommage public émouvant au Théâtre Marigny en présence d'Agnès Varda

Le musicien Vladimir Cosma et le ministre de la Culture Franck Riester ont assisté vendredi 1er février, à la Cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre-Nevsky à Paris, aux obsèques de Michel Legrand, en présence de Macha Méril, l'épouse du compositeur de musiques de films décédé le 26 janvier 2019 à l'âge de 86 ans. Un hommage émouvant en musique lui était rendu, vendredi après-midi au Théâtre Marigny.

Obsèques de Michel Legrand, le 1er février 2019 à Paris
Obsèques de Michel Legrand, le 1er février 2019 à Paris ( CHAMUSSY/SIPA)
Le réalisateur Claude Lelouch, les écrivains Didier Van Cauwelaert et Frédéric Beigbeder, Christophe Girard, adjoint à la maire de Paris chargé de la culture, le journaliste Ivan Levaï, le musicien de jazz Daniel Humair ou encore l'humoriste et comédien Smaïn étaient également présents pour cette cérémonie religieuse réservée à la famille et aux amis proches du créateur des thèmes des films de Jacques Demy "Les Parapluies de Cherbourg" et "Les Demoiselles de Rochefort".
 
Les obsèques ont débuté à 11H30, peu après l'arrivée sur les lieux du cercueil noir barré d'une croix orthodoxe. Michel Legrand sera inhumé à 16H30 au cimetière du Père-Lachaise où le public qui le souhaite pourra lui adresser un dernier adieu.

Hommage au théâtre Marigny : les souvenirs d'Agnès Varda

Après cette cérémonie, un hommage public et musical est rendu à Michel Legrand, en début d'après-midi au théâtre Marigny où se joue actuellement une adaptation sur les planches de "Peau d'âne", autre film de Jacques Demy dont il composa la musique.


La salle du théâtre Marigny était pleine pour cette cérémonie à destination du grand public. A 14h15, sur la musqiue de Peau d'âne, le cercueil est arrivé et a été posé au milieu de la scène. Le public s'est alors levé et a longuement applaudi. Jean-Luc Choplin le directeur du théâtre a pris la parole en présence de toute le troupe de Peau d'âne, visiblement très émue. Michel Legrand était très présent au moment des répétition en novembre, il avait ajouté 10 minutes de musique à sa partition originale pour les besoins du spectacle.

Après un discours assez formel du ministre de la culture, Franck Riester, c'est Agnès Varda qui durant dix bonnes minutes a raconté ses meilleurs souvenirs, c'était dans les années 60-70, dix années très riches durant lesquelles son époux Jacques Demy et Michel Legrand ont collaboré de manière si fructueuse, réalisant les trois chef-d'oeuvre que l'on connait : "Les Parapluies de Cherbourg"(1965), "Les Demoiselle de Rochefort" (1967), Peau d'âne (1970).  

Ce sont alors succédés pendant plus d'une heure, témoignages et morceaux de musique : Didier van Cauvelaert a raconté 33 ans d'amitié, le réalisateur Xavier Beauvois a raconté la mise en musique de son film "La rançon de la gloire", ponctuant son récit d'anecdotes trsè drôles malgrésa grande émotion, il a étouffé un sanglot en regagnant la salle. Eve Ruggieri a raconté ses vacances passées avec le couple Macha Méril-Michel Legrand en Gascogne, c'est là que le compositeur lui a fait écouter son concerto pour piano.

Frédéric Beigbeder a clôt la cérémonie avec un discours ciselé, drôle et caustique : "Michel Legrand a obenu 3 Oscars pas un César, en France il faut donc mourir pour être enfin reconnu !" 

Rétrospective de sa carrière sur écran géant à l'Hôtel de Ville

Une rétrospective de sa carrière est diffusée sur écran géant, sur le parvis de l'Hôtel de Ville jusqu'à 19H, selon l'annonce faite sur Twitter par la maire de Paris, Anne Hidalgo. 

Catherine Deneuve, qui fut à l'affiche de "Peau d'âne", "Les Demoiselles de Rochefort" et "Les Parapluies de Cherbourg", lui a rendu hommage jeudi soir sur France 2. "C'est un très grand compositeur, un très grand musicien. Et les musiques des films auxquels j'ai participé, les films de Jacques Demy, c'est un souvenir enchanteur."
 
Au cours d'une carrière de plus de 50 ans qui lui a valu une renommée mondiale, Michel Legrand a obtenu trois Oscars : pour la chanson "Les Moulins de mon coeur", tirée de la musique de "L'affaire Thomas Crown" en 1969, pour "Un été 42" (1972) et "Yentl" (1984). Musicien touche-à-tout, longtemps d'obédience jazz, Michel Legrand a d'abord été accompagnateur et arrangeur, travaillant avec les plus grands, de Miles Davis à Ray Charles, en passant par Frank Sinatra, Charles Trenet et Édith Piaf. Il avait commencé à composer des thèmes de films dans les années 60 avec l'émergence de la Nouvelle vague, travaillant pour Agnès Varda, Jean-Luc Godard, et surtout Jacques Demy.