Le chanteur Guy Béart est mort à l'âge de 85 ans

Le célèbre auteur, compositeur et interprète français est mort en allant chez le coiffeur, mercredi. 

Guy Béart, lors d\'un concert à l\'Olympia (Paris), le 18 décembre 1988.
Guy Béart, lors d'un concert à l'Olympia (Paris), le 18 décembre 1988. (PIERRE VERDY / AFP)

Auteur, compositeur et interprète, Guy Béart est mort à l'âge de 85 ans, a annoncé son attaché de presse, mercredi 16 septembre."Il est décédé, ce matin, en allant chez le coiffeur" à Garches (Hauts-de-Seine) où il vivait. "Il est tombé sur le trottoir, il n'a pas pu être ranimé", a indiqué Fabien Lecœuvre, confirmant une information du Parisien.

"L'Eau vive"

Guy Béart est né Guy Béhart-Hasson au Caire (Egypte) en 1930. Le jeune homme, fils d'un expert-comptable, passe son enfance au Proche-Orient, en Italie, en Grèce, et arrive à Paris à 17 ans. Il exerce divers métiers (copiste de musique, professeur de mathématiques, ingénieur des ponts et chaussées), tout en écrivant des chansons pour Patachou, Zizi Jeanmaire ou Juliette Gréco. Il finit par se lancer sur scène, dans les cabarets parisiens de la rive gauche et, très vite, il signe ses premiers et ses plus grands succès : L'Eau vive et Qu'on est bien en 1958, Les Grands principes en 1965, Le Grand chambardement en 1967, La Vérité en 1968. 

Le chanteur à succès se fait aussi animateur d'un talk-show à l'ORTF de 1966 à 1972. Mais avec l'arrivée du rock'n roll, dans les années 1960, et de la pop, dans les années 1970, ses chansons à texte poétiques et mélancoliques passent de mode et sa carrière connaît un coup de frein. 

La maladie et les adieux à la scène

Un cancer l'éloigne également de la scène. L'artiste y revient au milieu des années 1980 et chante Demain, je recommence, comme un symbole. Il écrit aussi L'Espérance folle, un livre dans lequel il raconte sa maladie. Puis il s'éclipse à nouveau.

En 1999, Guy Béart remonte sur scène à Bobino. En 2010, après quinze années loin des studios, il enregistre son dernier album, Le meilleur des choses. Il y chante ses années de vache maigre. En janvier 2015, il donne l'ultime concert de sa carrière à l'Olympia, la scène qui l'a consacré. Il reste quatre heures devant le public et interprète une soixantaine de chansons, entrecoupées de souvenirs, avec un tendre duo avec sa fille, Emmanuelle Béart.