Le chant, un facteur de réussite scolaire ?

Eve Christophe, artiste lyrique et coach vocal à l'opéra de Limoges, était l'invitée du Grand Soir 3 ce jeudi 28 décembre pour aborder la question du retour des chorales dans les établissements scolaires.

Voir la vidéo

Les ministres de l'Éducation nationale et de la Culture ont annoncé leur volonté de proposer à la rentrée 2019 des chorales dans les écoles primaires, mais aussi dans les collèges et lycées. Une initiative dont se réjouit Eve Christophe. Pour que cela fonctionne, l'artiste lyrique de l'opéra de Limoges émet plusieurs modalités. "Il faut que le projet s'inscrive dans la durée. L'apprentissage vocal demande énormément de temps, surtout si on veut de la qualité. Deuxième point, il faut des moyens, car il faut former les intervenants et pour cela, je pense que les opéras pourraient être un pôle ressource", détaille-t-elle en plateau. Un plan d'un million d'euros a d'ailleurs déjà été annoncé.

Prendre confiance

Selon Eve Christophe, le chant permet aux enfants de prendre confiance en eux. "Il touche plusieurs axes. Tout d'abord il y a un énorme travail corporel, ensuite on va voyager vers les émotions. Le chant et la scène permettent à ces enfants d'appréhender leurs émotions, de les découvrir, de les gérer", explique l'artiste en plateau. Et d'ajouter : "On travaille aussi sur le mental. Le chant permet de garder un peu les pieds bien ancrés au sol pour ensuite lâcher-prise et laisser le son partir".

Le JT
Les autres sujets du JT
La chorale de la communauté chrétienne de Tripoli pendant une messe célébrée dans l\'église Saint-François, le 11 décembre 2015.
La chorale de la communauté chrétienne de Tripoli pendant une messe célébrée dans l'église Saint-François, le 11 décembre 2015. (AFP/ MAHMUD TURKIA)