Cet article date de plus d'un an.

La star de la K-pop Goo Hara, âgée de 28 ans, retrouvée morte chez elle

Sa mort survient un mois après le suicide d'une autre chanteuse de K-pop.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chanteuse de K-pop Goo Hara lors d'un événement promotionnel à Séoul (Corée-du-Sud), le 9 avril 2015. (HU WENCHENG / AFP)

La star de la K-pop Goo Hara, âgée de 28 ans, a été retrouvée morte dimanche 24 novembre à son domicile à Séoul, a annoncé la police sud-coréenne. Les causes de sa mort sont encore inconnues, et une enquête a été ouverte.

Goo Hara a chanté avec le groupe Kara, un "girl group" dont le nom signifie "Douce mélodie" en grec, de 2008 à 2015. A la séparation du groupe, elle s'était lancée dans une carrière en solo et venait de finir une tournée au Japon pour la sortie de son dernier album.

La K-pop, un monde hyper-compétitif 

Si on ignore encore les causes de la mort de la jeune chanteuse, elle avait été hospitalisée en mai après une tentative de suicide. L'annonce de sa mort intervient un mois après celui de Sulli, une autre star de la K-pop dont elle était proche. Sulli s'était suicidée après un long combat contre le harcèlement en ligne, dont Goo Hara était également victime. Cette dernière avait posté un message déchirant sur son compte Instagram peu après la mort de Sulli, pleurant la disparition de son amie.

En août, un ancien compagnon de Goo Hara avait été condamné à de la prison avec sursis pour l'avoir agressée physiquement et avoir menacé de publier sur les réseaux sociaux une vidéo la montrant nue, rappelle la BBC.

Deux jours avant sa mort, Goo Hara avait publié sur Instagram un dernier selfie accompagné d'un simple message : "Bonne nuit". Dimanche, les réseaux sociaux bruissaient du chagrin des fans, l'un d'eux écrivant : "J'espère que tu dormiras d'un sommeil tranquille au paradis et que tu n'auras plus de souci".

Voir cette publication sur Instagram

잘자

Une publication partagée par 구하라 (@koohara__) le

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.