Cet article date de plus de six ans.

Robert Hue se souvient de Johnny : "Il n'était pas communiste, mais à la Fête de l'Huma, il était en phase"

L'ancien secrétaire nationale du PCF, Robert Hue, revient sur franceinfo sur sa rencontre avec Johnny Hallyday au Golf-Drouot, temple du rock parisien, où ils parlaient rock.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Johnny Hallyday à la Fête de l'Humanité, le 15 septembre 1985. (MICHEL GANGNE / AFP)

Robert Hue, ancien secrétaire nationale du PCF, a rendu hommage mercredi 6 décembre sur franceinfo à Johnny Hallyday mort à l'âge de 74 ans : "C'est surtout un peu de l'histoire de notre jeunesse, des générations de notre temps qui s'éloignent naturellement", a-t-il réagi.

>> Suivez les réactions en direct après la mort de Johnny Hallyday

Le rockeur, plutôt classé à droite politiquement, s'est pourtant produit à la Fête de l'Humanité, en 1985 : "Il n'était pas communiste du tout, pas plus qu'il n'était sarkozyste dans d'autres périodes, assure Robert Hue. Mais à la Fête de l'Huma, il était en phase avec ce public populaire qui, au-delà de ce qu'on pouvait dire sur Johnny Hallyday, était franchement enthousiaste, porté par sa démarche."

"En 1962, nous parlions rock"

Johnny Hallyday et Robert Hue se sont connus en 1962 au Golf Drouot, "le temple du rock parisien". A l'époque, Robert Hue se produisait avec son propre groupe de rock, Les Rapaces, avant de devenir un homme politique : "A l'époque, j'avais des cheveux et pas de collier de barbe... J'allais au Golf Drout le vendredi soir avec les groupes et le dimanche matin, je vendais l'Humanité comme jeune communiste", se souvient-il.

Johnny Hallyday et Robert Hue ne parlaient pas de politique : "Nous parlions rock, raconte-t-il. Nous avions pour référence les rockeurs américains. On parlait beaucoup de Gene Vincent, Eddie Cochran, d'Elvis Presley. Ils étaient peu connus en France mais c'était déjà des précurseurs du rock aux Etats-Unis."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.