Johnny Hallyday : qui gère son héritage ?

Un trust signé de la main de Johnny Hallyday il y a 4 ans donne les pleins pouvoirs à la famille de Laeticia sur ses finances. Laura Smet et David Hallyday contestent.

France 2

Un document clé dans la guerre de succession entre les deux clans, Laeticia et sa famille d'un côté, Laura Smet et David Hallyday de l'autre, refait surface. Il s'agit d'une déclaration signée de la main du chanteur, un trust, rédigée il y a près de 4 ans, qui détermine le pouvoir de chacun sur la fortune de Johnny Hallyday. La lutte a commencé très discrètement, il y a plus de dix ans, lorsque Laeticia épouse Johnny, qui dépense sans compter (jusqu'à 200 000 euros par mois). Le premier lien financier est noué avec le père de Laeticia pour ouvrir une boîte de nuit. Entre les deux hommes, les liens de confiance sont anciens.

La mainmise de la famille de Laeticia

En 2009, Johnny est victime d'un grave incident de santé. Laeticia prend alors en main tous les aspects de sa vie. Le chanteur considère qu'elle lui a sauvé la vie. Il finira par en faire l'unique légataire de son patrimoine et de ses droits artistiques. La famille de Laeticia est alors omniprésente dans les finances du chanteur. Sa grand-mère est gestionnaire de ses sociétés de production, son frère est nommé par Johnny protecteur du trust, celui qui supervise l'utilisation de l'argent. Le père de Laeticia affirme aujourd'hui cette mainmise financière. Pour Laura Smet et David Hallyday, il y a là une faille juridique : le trust est rédigé selon le droit américain. Le droit français leur est plus favorable : il est interdit en France de déshériter un enfant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday lors de la cérémonie en hommage à Johnny Hallyday, le 9 décembre 2017. 
Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday lors de la cérémonie en hommage à Johnny Hallyday, le 9 décembre 2017.  (LUDOVIC MARIN / AFP)