Cet article date de plus de trois ans.

Héritage de Johnny Hallyday : un premier testament prévoyait des "compensations monétaires" pour Laura et David

Selon TF1, le chanteur français avait signé un premier testament en 2011, en Suisse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Laura Smet et David Hallyday, le 9 décembre 2017 lors des obsèques de leur père, Johnny Hallyday, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Nouveau rebondissement dans la bataille autour de l'héritage de Johnny Hallyday. Le chanteur avait signé un testament en 2011 qui prévoyait des "compensations monétaires" pour Laura Smet et David Hallyday, rapporte dimanche 11 mars l'émission "Sept à huit" de TF1. "Jean-Philippe Smet dispose qu'en cas de décès, les compensations des parts réservataires de ses enfants seront exclusivement d'ordre monétaire", indique ce testament, rédigé devant notaire en Suisse.

Si son existence est confirmée, ce texte montre que Johnny Hallyday a changé d'avis concernant ses deux aînés. Deux mois après la mort du chanteur, ses enfants Laura Smet et David Hallyday ont contesté son dernier testament, rédigé en 2014, qui les déshériterait au seul profit de Laeticia, sa dernière épouse. Le rockeur, mort dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017, n'était pas "manipulé" et a "pris toutes les décisions concernant sa succession avec toutes ses facultés mentales et son libre-arbitre", avait assuré l'avocat de Laeticia Hallyday, jeudi 1er mars.

Une première manche de cette bataille judiciaire doit se jouer jeudi 15 mars à Nanterre (Hauts-de-Seine). Laura Smet et David Hallyday ont saisi en référé la justice pour avoir un droit de regard sur l'album posthume de leur père Johnny Hallyday, ainsi que le gel de son patrimoine dans l'attente du règlement du litige sur l'héritage qui les oppose à Laeticia Hallyday.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.