Cet article date de plus de cinq ans.

Héritage de Johnny Hallyday : la décision du tribunal "va quasiment les forcer à s'asseoir à la table des négociations"

Nathalie Couzigou-Suhas, notaire, a expliqué, vendredi sur franceinfo, que la décision du tribunal de Nanterre dans le cadre du conflit lié à l'héritage de Johnny Hallyday est "une première victoire pour Laura et David", ses enfants.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Laeticia Hallyday,  Laura Smet et David Hallyday, le 9 décembre 2017 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le tribunal de grande instance de Nanterre a ordonné, vendredi 13 avril, le gel des biens de Johnny Hallyday dans le cadre du conflit qui oppose sa veuve Laeticia Hallyday aux deux premiers enfants de Johnny, Laura Smet et David Hallyday.

Sur franceinfo, vendredi après-midi, Nathalie Couzigou-Suhas, notaire, a expliqué que cette décision "va quasiment les forcer à s'asseoir à la table des négociations". Elle considère toutefois que le gel des biens immobiliers est "une première victoire pour Laura et David".

franceinfo : Que signifie le gel des biens de Johnny Hallyday ?

Nathalie Couzigou-Suhas : Laeticia Hallyday n'aura pas le droit de vendre, sans l'accord de Laura et David, la maison de Marnes-la-Coquette et la villa de Saint-Barthélemy. C'est une décision très importante, parce qu'elle dit que Laeticia n'a pas le droit de faire ce que lui aurait permis normalement le testament. Le tribunal craint que les biens soient vendus et l'argent transféré hors de France, donc hors d'atteinte de Laura et de David. Mais le juge des référés, ce n'est pas lui qui prévaudra pour la décision sur le fond. Mais c'est quand même, à mon avis, une première victoire pour les deux enfants.

Le tribunal refuse d'accorder à Laura et David un droit de regard sur l'album posthume de leur père. Comment interpréter cette décision ?

Cette décision était quand même prévisible, parce qu'il y avait des courriers de Johnny à la Warner disant qu'il avait validé cet album, donc c'était fait du vivant de Johnny. On considère que l'album était achevé lorsque Johnny est mort. Donc ce n'est pas vraiment un camouflet, ce n'est que l'application du droit.

Comment voyez-vous la suite ?

Cette décision, même si elle est fondée en droit, elle est aussi très sage, parce que ça va quasiment les forcer à s'asseoir à la table des négociations. Dans beaucoup de cas, par l'écoute et par l'explication des règles juridiques, on arrive souvent, chez les notaires, à trouver des solutions, pour que les gens n'aillent pas au tribunal. Il faudra peut-être privilégier la médiation, la conciliation voire pourquoi pas l'arbitrage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.