Héritage Hallyday : la justice ordonne le gel des biens de l'artiste, mais refuse à Laura et David un droit de regard sur le dernier album de leur père

Le tribunal de Nanterre a rendu sa décision vendredi 13 avril.

 Laeticia Hallyday,  Laura Smet et David Hallyday, le 9 décembre 2017 à Paris.
Laeticia Hallyday,  Laura Smet et David Hallyday, le 9 décembre 2017 à Paris. (YOAN VALAT / AFP)

La bataille juridique autour de l'héritage de Johnny Hallyday vient de connaître un important rebondissement. Vendredi 13 avril, le tribunal de Nanterre a ordonné le gel des biens de l'artiste, mais a refusé à Laura et David un droit de regard sur le dernier album de leur père. L'avocat de Laeticia Hallyday s'est réjoui de la décision du tribunal.

"La volonté de Johnny Hallyday a donc été respectée", s'est félicité Me Ardavan Amir-Aslani dans un communiqué, saluant le fait que le gel ne concerne pas les actifs américains de Johnny et réaffirmant que "le droit moral sur le dernier album a été exercé du vivant de l'artiste".

Une autre procédure est en cours pour décider de la légalité du testament

David Hallyday et Laura Smet contestent le testament californien de leur père rédigé en 2014 et qui lègue l'ensemble de son patrimoine à sa veuve, Laeticia, ainsi qu'à leurs deux filles, Jade et Joy. 

Ils ont donc saisi la justice pour demander le gel des biens immobiliers et droits artistiques du rockeur, décédé en décembre, en attendant une décision judiciaire sur le fond concernant la succession. Une autre procédure est en effet en cours pour décider du caractère légal ou illégal du testament, mais aucune audience n'a encore été fixée et elle pourrait prendre des mois voire des années.