Joeystarr, le calme après la tempête ?

Le nouvel album de Joeystarr sort aujourd'hui dans les bacs, pile vingt ans après le premier disque de NTM. Abonné aux tribunaux, le Jaguarr semble s'être assagi. Pour le meilleur ?

Joeystarr lors de la présentation de Polisse au festival de Cannes, en mai 2011.
Joeystarr lors de la présentation de Polisse au festival de Cannes, en mai 2011. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)
En 1991, Joeystarr sortait, avec Suprême NTM, un premier album, Authentik. Vingt ans, une nomination aux César et plusieurs millions de galettes vendues plus tard, il revient avec un nouvel album solo écrit en prison, Egomaniac.

Encore un "carnet de bord", comme il qualifie tous ses disques. Un journal pour le moins nostalgique, puisqu'à 44 ans, Didier Morville n'a toujours pas fini de revenir sur son passé. Son enfance, la prison, la police, la violence, la banlieue, les femmes. La politique aussi. Mais le Joey 2011 a l'air plus posé. Sous le jogging, les charentaises ?

• Back dans les bacs
 
Toujours engagé, souvent hardcore, le groupe de rap formé par Joeystarr et Kool Shen, Suprême NTM, a fait les choux gras des médias jusqu'à leur séparation en 1998.

En 1993, NTM débarque avec J'appuie sur la gâchette et Pour un nouveau massacre. En toute discrétion, quoi. En 1995, les deux acolytes, toujours énervés, se demandent "mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?" et racontent leurs trips sous ganja dans Pass pass le oinj. Normal.

Mais en 1998, dans l'album disque d'or Suprême NTM, c'est à n'y plus rien comprendre. Joeystarr et Kool Shen nous enjoignent, "pose ton gun" et "laisse pas traîner ton fils". Pire, en 2006 : Joeystarr passe à la Star Academy. En 2011, sur Egomaniac, il chante en duo avec Nicoletta. Et en 2015, il animera La Chance aux chansons ?

• Police partout
 
NTM n'a jamais porté les forces de l'ordre dans son cœur. En 1993, le groupe appelle à "nique[r] la police" et qualifie les flics de "machine matrice d'écervelés mandatés par la justice / sur laquelle je pisse". En 2003, à défaut de leur uriner dessus, Joeystarr crache et frappe des agents qui tentent de s'interposer dans une bagarre entre lui et son ancien garde du corps. Trois mois de prison ferme. 
En 2006, sur son premier album solo Gare au Jaguarr, Joeystarr invite Olivier Besancenot (alors porte-parole de la LCR), dont il est proche, qui écrit et slamme le titre Question 1, pour dénoncer les violences policières.
Ironie de la vie, il incarne en 2011 dans Polisse, réalisé par sa compagne d'alors Maïwenn, un policier de la Brigade de protection des mineurs. Interviewé pour la sortie du film par Nikos Aliagas sur Europe 1, Joeystarr affirme : "J'en ai après l'uniforme, pas l'individu." Et il le connaît bien, vu son casier judiciaire.

• Engagez-vous

Dans l'album Paris sous les bombes (1995), NTM se demande : "Combien de temps tout ceci va encore durer / Ça fait déjà des années que tout aurait dû péter (…) / Mais vous savez que ça va finir mal, tout ça / La guerre des mondes vous l'avez voulue, la voilà."

La voilà en 2005, après la mort le 27 octobre de deux adolescents poursuivis par des policiers à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), des émeutes éclatent en banlieue parisienne et durent plus de trois semaines.

Ces émeutes marquent le début de son engagement citoyen. Le 20 décembre, avec l'association antiraciste Devoirs de Mémoires, présidée par sa compagne de l'époque Leïla Dixmier, et dont il est parrain (avec Jamel Debbouze, Alain Chabat, Mathieu Kassovitz, Lilian Thuram…), il appelle les jeunes en âge de voter à s'inscrire sur les listes électorales pour faire changer les choses. "Je me sentirai représenté par quelqu'un qui tapera du poing sur la table. Il faut qu'on arrête d'entretenir le clivage centre-ville-banlieues, et celui des classes sociales."
Six ans plus tard, sur Egomaniac, un interlude écrit et parlé par Besancenot, Appel à la résistance, mêle crise grecque, révoltes arabes et avertissements contre la "gauche caviar" et l'extrême droite. Dans On te voit, il interpelle le chef de l'Etat : "Sarko, tu nous l'as bien mise, qui a bu boira" et "travailler plus, se donner pour gagner plus, c'est le nouveau lubrifiant au gravier pour nos anus".

• Toutes les femmes de sa vie

En février 1999, Joeystarr est condamné à deux mois de prison ferme pour l’agression d’une hôtesse de l’air à Montpellier. Quatre mois plus tard, il s'en prend à sa compagne de l'époque, Jennifer Galin. Coups et blessures volontaires, six mois ferme. En 2009, alors qu'il est à l'affiche du Bal des actrices, le film de sa nouvelle compagne Maïwenn, il écope de trois mois ferme pour des violences exercées à l'encontre de son ex Leïla Dixmier en août 2008.
En octobre 2011, sur TV5MONDE, invité par Patrick Simonin pour la sortie de son nouvel album, il raconte que son duo avec Nicoletta est un "mea culpa" à la mère de ses enfants, Leïla Dixmier. Coup de théâtre quand Joeystarr ajoute : "Au départ, j'avais pour idée de reprendre la préface [du livre] de Virginie Despentes King Kong Théorie." Didier serait-il devenu féministe ? En 2006, à la sortie de cet essai autobiographique, l'écrivaine, qui avait partagé une couv' des Inrocks avec le rappeur, disait de ce dernier : "Il a énormément d’humour, avec en même temps une espèce de crétinerie obstinée…"
Avec un disque trop gentillet pour les fans de NTM mais une nouvelle carrière d'acteur qui décolle, le Jaguarr, plus condamné depuis 2009, semble désormais faire ses griffes dans son coin.