Cet article date de plus de quatre ans.

"Ne vous fiez jamais à la partition" : le conseil du virtuose Thomas Enhco à ses élèves lors d'une masterclass à Nancy

Il a écrit ses premières compositions à 6 ans et se produit régulièrement en France et à l’étranger. Le pianiste, violoniste et compositeur de musique classique et jazz français Thomas Enhco, 29 ans, a partagé son talent lors d’une "classe de maître" donnée au conservatoire de Nancy.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Thomas Enhco à l'Olympia à Paris lors du Festival du label jazz Blue Note
 (CITIZENSIDE / PAUL CHARBIT / CITIZENSIDE)
Thomas Enhco est issu d’une famille de musiciens. Son arrière-grand-père était un chef d’orchestre célèbre (Jean-Claude Casadesus), sa mère, la soprano Caroline Casadesus, une cantatrice de renom, et son frère, David Enhco, un trompettiste de jazz reconnu. Thomas Enhco a fait ses premiers pas en musique dès l’âge de trois ans par l’apprentissage du violon puis par celui du piano, à six ans.

De formation classique, il est devenu musicien de jazz. En la matière, sa référence absolue, dit-il, est Keith Jarrett. De son beau-père, le musicien Didier Lockwood, Thomas Enhco a appris à "donner un petit bout de lui-même quand il joue une note". Ce leitmotiv, il l'a partagé avec ses élèves lors de la classe de maître qu’il a dispensée à l’auditorium de Nancy.  

Reportage : J. Didier  / E. Laperdrix / E. Legoff


Thomas Enhco, musicien prodige reconnu mondialement, qui explore et mélange sans cesse les éléments qui font sa culture (jazz, musique, classique, pop/rock) a, en toute simplicité et avec une fantastique énergie, enseigné son art à des musiciens captivés. "Ce que Thomas nous a surtout transmis, c’est d’être à l’écoute permanente de l’ensemble du groupe et des instruments", explique le saxophoniste Nicolas.  

Thomas Enhco enseigne à ses élèves musiciens à s'écouter mutuellement et insiste sur le collectif et l'interaction
 (France 3/Culturebox)

Plus que donner une leçon de musique, Thomas Enhco a en effet misé sur le collectif et l’interaction entre les musiciens à qui il a livré son secret : "ne vous fiez jamais à la partition… Ecoutez".



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.