Cet article date de plus de trois ans.

"Je vends des robes" de Nino Ferrer : un clip à l'Ehpad contre les troubles de la mémoire

A la maison pour personnes âgées de Parentis-en-Born, dans les Landes, les pensionnaires sont invités à travailler la musique. Souvent atteints de troubles de la mémoire, ils participent chacun à son niveau. Un clip a été tourné. Ils y interprètent en play back "Je vends des robes" la chanson de Nino Ferrer. Un moment de gaieté dans un quotidien pas toujours rose.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un patient landais à la guitare sur "Je vends des robes"
 (France 3 Culturebox Capture d'écran)
Dans les Ehpad, on fait souvent écouter de la musique aux pensionnaires. Des chansons de leur époque. De quoi les occuper, mais aussi, parfois, réveiller des nostalgies déprimantes. A Parentis-en-Born, dans le département des Landes, la musicothérapie sert à bien davantage qu'à occuper les longues journées. Elle permet de lutter contre la perte de mémoire. Non seulement les aînés chantent, mais ils ont travaillé plusieurs mois sur un clip. Sous la direction de Gilles Raoul, ils ont appris les paroles d'une chanson de Nino Ferrer, "Je vends des robes". Devant la caméra, chacun en a mimé un extrait, et quand l'âge avait trop atteint la personne, c'est un enfant, à ses côtés, qui a repris la chanson. Il en résulte un petit film très optimiste, plein d'humour et de connivence...

Reportage : France 3 Aquitaine L. De Casanove / L. Montiel / N. Titonel

Le clip de l'Ehpad de Parentis-en-Born dans sa totalité.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.