Popeck nous fait visiter le musée Alphonse Allais avant déménagement

Le petit musée Alphonse Allais installé à Honfleur dans la maison même où vécut le journaliste humoriste va déménager. Les acheteurs du bâtiment voulant rentabiliser leur achat, la municipalité de cette jolie ville du Calvados a mis à sa disposition un autre site dans le vieux centre. L'humoriste Popeck admirateur d'Allais l'a visité une dernière fois.

Une lettre autographe d\'Alphonse Allais
Une lettre autographe d'Alphonse Allais (France 3 Culturebox Capture d'écran)
L'air de Honfleur doit être propice à l'humour. L'écrivain et journaliste, auteur d'aphorismes célèbres Alphonse Allais y est né en 1854, une petie douzaine d'années seulement avant l'autre célébrité locale, Erik Satie, compositeur qui n'a jamais manqué d'humour. La maison natale d'Allais était depuis sa mort un musée à sa mémoire, l'un des plus petits de France. Elle a été rachetée et les nouveaux propriétaires ne veulent plus de ce musée.

Pour qu'il ne disparaisse pas, la municipalité honfleuraise a décidé de lui mettre à disposition un autre local, situé dans l'une des rues les plus pittoresque de cette jolie cité normande. Peu importe finalement, disent les admirateurs d'Alphonse Alais, avec lui, c'est l'esprit qui compte. Parmi ces admirateur, le célèbre humoriste ashkénaze Popeck. De son vrai nom Judka Herpstu, il est venu, une dernière fois, visiter le musée.

Reportage : France 3 Baie de Seine H. Guiraudou / D. Commodi / J. Bondil

Quelques citations d'Alphonse Allais.

“Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue.”
“Ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain.”
“Le métier d'officier consiste surtout à punir ceux qui sont au-dessous de soi et à être puni par ceux qui sont au-dessus.” 
“La mort est un manque de savoir-vivre.” (souvent attribué à Woody Allen)
“C’est quand on serre une femme de trop près qu’elle trouve qu’on va trop loin.”
“Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin.”
“La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre.”
“Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas.” 
“J’ai connu bien des filles de joie qui avaient pour père un homme de peine.”
“Non, la stérilité n’est pas héréditaire.”
“Il était normand par sa mère et breton par un ami de son père.”
“Partir, c'est mourir un peu, mais mourir, c'est partir beaucoup.”