Cet article date de plus de six ans.

Dee Dee Bridgewater : sa résistance contre Trump, qu'elle nomme le "numéro 45"

La plus française des chanteuses de jazz américaines porte un regard très critique sur le nouveau président des Etats-Unis. De passage au festival Cognac Blues Passions, elle a accordé un entretien à France 3. Dee Dee Bridgewater dit être entrée en résistance contre la politique de Donald Trump.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater à Cognac (Charente), le 6 juillet 2017
 (Culturebox / Capture d'écran)

Elle prend bien soin de ne pas prononcer son nom, préférant l’appeler le "numéro 45". C’est dire l’amour que Dee Dee Bridgewater porte au nouvel occupant de la Maison Blanche. A l’instar de nombreux artistes américains, mais aussi de simples citoyens, elle veut lutter contre ce pouvoir qui menace l’éducation, la santé, les aides sociales et contre ce président qui "trouble" le monde.

Entretien : F. Gibert / I. Hirsch / T. Chapuzot / L. Gautier / M. Naudin / A. Liégard

Dee Dee Bridgewater en concert :
Le mardi 11 juillet au Festival des Jazz de St Raphaël 
Le dimanche 30 juillet à Jazz in Marciac
Les 7 et 8 novembre. à La Cigale à Paris 


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.