Coronavirus : annulation du Nice Jazz Festival, l'un des plus anciens festivals de jazz du monde

Le festival sera reporté à l'année prochaine.

Kimberose sur scène pendant le Nice Jazz Festiva, le 20 juillet 2019
Kimberose sur scène pendant le Nice Jazz Festiva, le 20 juillet 2019 (VALERY HACHE / AFP)

La ville de Nice a annoncé samedi l'annulation de l'édition 2020 du Nice Jazz Festival, créé en 1948, qui devait se tenir du 17 au 21 juillet.

"Compte tenu de la crise sanitaire actuelle qui affecte les festivals d'été, c'est avec tristesse que nous vous annonçons que l'édition 2020 (...) n'aura pas lieu", indique la municipalité dans un communiqué. Elle donne rendez-vous pour l'année prochaine du 12 au 17 juillet 2021.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en France dans notre direct 

Un des plus anciens festivals du monde

Créé en 1948 mais pour une seule édition, avant d'être relancé en 1971, le Nice Jazz Festival, repris en régie municipale depuis 2011, est l'un des plus anciens festivals de jazz du monde avec Jazz à Juan, qui se tient à Antibes-Juan-les-Pins.

Les organisateurs de ce dernier ont annoncé pour leur part le report de leur édition 2020, qui devait marquer le 60e anniversaire de ce festival créé en 1960, à juillet 2021.

En 2019, le Nice Jazz Festival avait rassemblé, en cinq jours, quelque 40.000 spectateurs. La programmation 2020 n'avait pas encore été dévoilée. En 2016, suite à l'attentat commis le 14 juillet sur la promenade des Anglais, le Nice Jazz Festival avait déjà été annulé.

"Préparer la sortie du confinement"

Le département des Alpes-Maritimes a en revanche annoncé vendredi le maintien de son programme "Soirées estivales", avec 400 représentations programmées tout l'été dans le département. "Préparer la sortie du confinement c'est également préparer la reprise des activités économiques dans tous les secteurs d'activité", explique Charles-Ange Ginesy, le président du département.

Toutefois, ajoute le département, "le dispositif (...) sera réadapté en fonction des autorisations nationales pour la reprise des manifestations socio-culturelles".