Insultée, Madonna se souvient d'un "moment magique" à l'Olympia

PARIS - Ceux qui l'ont conspuée à la fin de son concert de 45 minutes ne sont pas des fans, assure-t-elle.

Madonna, lors de son dernier concert, à Vienne (Autriche), le 29 juillet 2012.
Madonna, lors de son dernier concert, à Vienne (Autriche), le 29 juillet 2012. (HERBERT P. OCZERET / MAXPPP)

"Jouer à l'Olympia a été un moment magique pour moi." Madonna n'a pas vécu son récent concert dans la mythique salle parisienne comme ses contempteurs, à lire son site officiel lundi 30 juillet.

"Remboursez ! Salope !" : la star s'était pourtant fait insulter après son show, jeudi soir. Des spectateurs lui reprochaient d'avoir fait un long discours pour ensuite se lancer dans un bref concert (sept chansons), alors que le prix des places grimpait jusqu'à 276 euros. Sans compter que certains avaient campé pour être au premier rang, comme le relatait France 3 Ile-de-France. Selon le site, les places avaient toutes été écoulées en seulement deux heures.

Les fauteurs de troubles ne sont "pas [ses] fans"

Mais Madonna a une autre version des faits. Selon elle, "à la fin du show - après avoir quitté la scène -, quelques voyous qui ne sont pas mes fans se sont précipités vers la scène et ont commencé à jeter des bouteilles en plastique, prétendant être des fans en colère". Elle reproche à la presse d'avoir mis l'accent sur l'incident et non sur "l'aspect joyeux de la soirée". Et de préciser que lorsqu'elle a "regardé dans le public, toutes les personnes qu'[elle a] vues avaient un sourire sur leur visage". "Je me réjouis d'avoir cette merveilleuse expérience à nouveau", conclut-elle.

Visiblement, l'épisode l'a marquée. Lors du concert suivant, à Vienne (Autriche), dimanche, elle s'est encore expliquée sur le sujet. "Quel que soit l'endroit où je vais (…), je fais toujours un concert avec tout mon cœur. Je le fais pour mes fans, parce qu'ils le méritent, ainsi que tous ceux qui sont sur scène."

Evoquant directement l'Olympia, elle a martelé son idée d'un complot : "Vous avez probablement lu des comptes-rendus négatifs à propos de cela, mais manifestement ces gens n'étaient pas mes fans." La star a conclu de manière sibylline : "Mais ça va, parce que partout où il y a les ténèbres, je vais apporter la lumière (…). Si vous sentez que l'énergie est un peu négative, c'est votre travail d'amener la lumière, de changer l'énergie."

Faisait-elle référence à son contentieux avec le Front national ? Sur Twitter, on ironise et on s'offusque.