Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Au Hellfest, des patrouilles anti-agressions sexuelles

Publié
A l’occasion du Hellfest,  qui s’est déroulé du 16 au 27 juin 2022 à Clisson, 60 bénévoles se sont relayés afin de faire de la prévention sur les agressions sexuelles et les violences sexistes. Brut a passé une journée avec eux. -
VIDEO. Au Hellfest, des patrouilles anti-agressions sexuelles A l’occasion du Hellfest, qui s’est déroulé du 16 au 27 juin 2022 à Clisson, 60 bénévoles se sont relayés afin de faire de la prévention sur les agressions sexuelles et les violences sexistes. Brut a passé une journée avec eux. - ()
Article rédigé par Brut.
France Télévisions

A l’occasion du Hellfest, qui s’est déroulé du 16 au 27 juin 2022 à Clisson, 60 bénévoles se sont relayés afin de faire de la prévention sur les agressions sexuelles et les violences sexistes. Brut a passé une journée avec eux.

“On fait ça pour que tout le monde passe un bon moment et que tout le monde soit à l’aise, en fait, et profite du festival à fond.” 

Bien qu’on soit dans un festival relativement safe, il y a toujours des incidents

Le Hellfest, c’était du 16 au 27 juin 2022 à Clisson. Et à l’occasion du Festival de musique extrême, 60 bénévoles ont déambulé pour tenter de limiter les agressions sexuelles et sexistes. 

“Actuellement, on a deux types de signalements. Le premier, ce sont des personnes qui viennent nous voir en nous disant avoir subi des attouchements sexuels au niveau du mur d’eau. Et puis, devant les scènes, où les gens profitent que les filles soient devant les barrières, elles sont coincées et ne peuvent pas partir.”

En plus de ces maraudes préventives, les organisateurs ont également mis en place une application nommée “Safer”. “Elle permet, pour une victime ou un témoin, d’identifier une situation de violence sexuelle ou sexiste."

"Comme ça, on peut prendre la victime en charge, la mettre de côté, la mettre à l’aise, la sortir d’une situation qui la met mal à l’aise”, explique un bénévole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.