Steve, le jeune homme porté disparu à Nantes dans la nuit de vendredi à samedi ne savait pas nager

Dorine, l'une de ses amies, s'est exprimée au micro de France Inter. 

A Nantes, dans la nuit de vendredi à samedi, 14 personnes sont tombées dans la Loire. 
A Nantes, dans la nuit de vendredi à samedi, 14 personnes sont tombées dans la Loire.  (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Steve, le jeune homme porté disparu depuis l'opération de police controversée qui a conduit les pompiers à repêcher quatorze personnes dans la Loire après la fête de la musique, dans la nuit de vendredi à samedi, à Nantes (Loire-Atlantique), ne savait pas nager, a déclaré Dorine, l'une de ses amies sur France Inter.

Après avoir elle-même pris la fuite, la jeune fille raconte qu'elle a tenté de joindre Steve sur son téléphone portable, mais qu'elle est tombée sur son répondeur. Elle est d'autant plus inquiète que, selon elle, Steve ne sait pas nager. 

Dorine décrit à France Inter l'intervention des forces de l'ordre. Elle qualifie l'opération de "disproportionnée". "Je ne comprends pas, on faisait la fête, on dansait. La méthode qui a été utilisée a été bien trop violente."

"J'ai vu des grenades, j'ai vu des chiens..."

"On s'est fait gazer, raconte-t-elle à France Inter. Il y a eu d'énormes nuages de fumée, de lacrymogènes qui nous piquaient les yeux, qui nous piquaient la gorge. Moi je me suis retrouvée en première ligne lors du chaos. J'ai vu des grenades anti-encerclement, j'ai vu les chiens qui ont été lâchés, une fille qui a été matraquée."

Une dizaine de personnes sont tombées dans l'eau, en courant avec la peur, les fumées et l'alcool, aussi. Les gens ont couru, couru et certains, dans la nuit, n'ont pas vu la Loire.Dorineà France Inter

En plus de l'enquête administrative confiée à l'IGPN sur les conditions d'intervention de la police nationale, une enquête en recherche pour disparition inquiétante a également été ouverte par le parquet de Nantes.