Cet article date de plus de cinq ans.

VIDEOS. Eurovision 2015 : huée, la candidate russe est réconfortée par Conchita Wurst

Le travesti autrichien, qui a gagné le concours en 2014, a tenté d'apaiser l'atmosphère, hostile vis-à-vis de la Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Polina Gagarina, la candidate de la Russie, attend les résultats de l'Eurovision, le 23 mai 2015 à Vienne (Autriche). (LEONHARD FOEGER / REUTERS)

Quand la géopolitique s'immisce à l'Eurovision. Quelques huées ont retenti à l'annonce de l'attribution des points de la candidate russe, samedi 23 mai, lors de l'édition 2015 du plus ancien télé-crochet annuel de l'histoire de la télévision.

En 2014, en pleine crise ukrainienne, les candidates russes avaient été copieusement sifflées, bien plus que samedi. Pour éviter que cela se reproduise à Vienne, la Stadthalle avait été équipée d'un système capable de réduire le son du public retransmis à l'antenne en cas de mécontentement.

La Russie termine deuxième

Malgré ce comportement hostile du public, la Russe Polina Gagarina, qui faisait partie des favoris, a terminé deuxième du concours, derrière le candidat suédois. De quoi rassurer le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill. Il espérait une défaite russe à l'Eurovision pour éviter une invasion de "chanteuses à barbe" en Russie en 2016, en faisant référence à Conchita Wurst, qui a gagné l'édition 2014.

Mais le travesti barbu ne s'est pas laissé déstabiliser. Conchita Wurst et les présentatrices autrichiennes ont même tenu à prendre la défense à plusieurs reprises de la candidate russe, en rappelant que l'objectif de l'Eurovision était "construire des ponts" et que la musique devait l'emporter sur la politique.


De son côté, le présentateur russe a préféré répondre par l'ironie. Avec son attitude décomplexée et son trait d'humour, il a finalement réussi à détendre l'atmosphère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.