Cet article date de plus de deux ans.

Un sénateur Les Républicains demande que Bilal Hassani soit "écarté" de l'Eurovision

Henri Leroy, élu dans les Alpes-Maritimes, estime que le jeune chanteur, déjà critiqué en ligne pour d'anciens tweets qui lui sont attribués, s'est "moqu[é] des attentats de Paris" dans une vidéo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le candidat français à l'Eurovision 2019, Bilal Hassani, à Paris, le 28 janvier. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les polémiques sur les réseaux sociaux s'enchaînent pour Bilal Hassani. Henri Leroy, sénateur du parti Les Républicains, demande samedi 2 février à ce que le jeune youtubeur, désigné pour être le candidat français à l'Eurovision, "soit écarté". En cause : une vidéo non datée et dont le contexte est inconnu, dans laquelle on peut voir un Bilal Hassani adolescent danser dans la rue face caméra en chantant : "La France a vraiment souffert, attentat par-ci, attentat par-là !"

"Comme beaucoup de Français, j'ai découvert stupéfait la vidéo de Bilal Hassani, candidat retenu pour représenter notre pays à l'Eurovision, se moquant des attentats de Paris qui ont fait de très nombreuses victimes", écrit l'élu des Alpes-Maritimes, en s'adressant à André Manoukian, Vitaa et Christophe Willem. Et d'ajouter : "En tant que membre du jury français de l'Eurovision, je vous demande d'intervenir pour que Bilal Hassani soit écarté [du] concours."

Tweets polémiques

Outre cette vidéo, le jeune chanteur est aussi critiqué ces derniers jours pour des captures d'écran présentées comme d'anciens tweets indiquant par exemple : "Êtes-vous stupide? Le crime contre l'humanité vient d'Israël." Mais selon les captures d'écran, dont celui du militant d'extrême droite Damien Rieu, l'horaire et la date de ces messages attribués à Bilal Hassani diffèrent. Et le message n'existe plus sur le compte de Bilal Hassani, comme le remarque le HuffPost.

De son côté, le youtubeur a démenti avoir écrit ces messages. "Ces propos, ce ne sont pas les miens. (...) Quand j'avais 14 ans, mon compte Twitter, je n'étais pas le seul à y avoir accès. Plusieurs personnes avaient mon mot de passe et il s'est passé des choses qui étaient hors de mon contrôle et hors de ma connaissance. Je n'ai pas fait attention à nettoyer, et à vérifier et ça c'était une erreur de ma part", a-t-il assuré vendredi, dans une vidéo postée sur son compte Twitter.

"Même si c'était quelque chose qui était vraiment arrivé, ce que je dirais, c'est que j'avais 14 ans et qu'on peut tous faire des grosses grosses bêtises", ajoute-t-il. Et de conclure : "J'ai hâte d'être au 18 mai prochain pour vous intérpréter Roi à Tel Aviv, en Israël."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eurovision 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.