Eurovision : l'UER annonce que le prochain concours n'aura pas lieu en Ukraine, Kiev réclame "des négociations supplémentaires"

L'Ukraine ne pourra pas accueillir la prochaine édition de l'Eurovision comme le veut la tradition du concours européen. Arrivée à la seconde place, la Grande-Bretagne est volontaire pour recevoir la compétition.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alessandro Cattelan, Laura Pausini et Mika sur scène avec les gagnants de l'Eurovision, le Kalush Orchestra, représentant l'Ukraine, le 14 mai 2022 à Turin, en Italie.  (STEFANIA D'ALESSANDRO / GETTY IMAGES EUROPE)

L'Ukraine, qui a remporté l'Eurovision, ne pourra pas accueillir le concours de l'année prochaine, a annoncé vendredi 17 juin l'Union Européenne de Radio-Télévision. "Dans les circonstances actuelles, les garanties de sécurité et opérationnelles nécessaires pour accueillir, organiser et produire l'Eurovision (...) ne peuvent pas être remplies" par l'Ukraine, a affirmé l'UER dans un communiqué. L'organisme va par conséquent "entamer des discussions avec la BBC, dont le concurrent est arrivé en deuxième position, pour potentiellement accueillir le concours Eurovision 2023 au Royaume-Uni", a ajouté le communiqué.

Le pays du groupe ou de l'artiste ayant remporté le concours Eurovision de la chanson doit normalement organiser la compétition de l'année suivante. Le Kalush Orchestra d'Ukraine, dont la chanson Stefania mêle hip-hop et musique traditionnelle, avait remporté le 15 mai le concours en Italie, devant le Royaume-Uni et l'Espagne, grâce au vote des téléspectateurs qui ont plébiscité le groupe représentant le pays envahi fin février par les troupes russes.

L'UER a cependant souligné avoir "la ferme intention que la victoire de l'Ukraine soit reflétée dans les spectacles de l'année prochaine". Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est félicité de cette initiative, selon son porte-parole. "Nous serions, bien sûr, heureux de pouvoir travailler en étroite collaboration avec l'Ukraine et la BBC pour l'accueillir ici au Royaume-Uni", a déclaré le porte-parole. Il a ajouté que le Royaume-Unis "s'engagerait à faire en sorte" que le concours "reflète largement la richesse de la culture, du patrimoine et de la créativité de l'Ukraine".

"Nous exigerons de changer cette décision", promet Kiev

"L'Ukraine n'est pas d'accord avec la nature de la décision prise par l'Union Européenne de Radio-Télévision", a déclaré dans un communiqué le ministre de la Culture Oleksandre Tkatchenko. "Nous réclamons des négociations supplémentaires sur l'accueil de l'Eurovision-2023 en Ukraine".

"Nous exigerons de changer cette décision, car nous croyons que nous pourrons tenir tous les engagements que nous avons pris", a ajouté le ministre. Il assure que son pays avait jusqu'à présent "rempli toutes les conditions" et "fourni des réponses et des garanties sur les normes de sécurité" en vue d'organiser la prochaine édition du concours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eurovision 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.