Eurovision : Manija, la candidate russe, victime d'attaques des milieux conservateurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Eurovision : Manija, la candidate russe, victime d'attaques des milieux conservateurs
Article rédigé par
L. Lacroix, A. Koun - France 3
France Télévisions

Le concours de l'Eurovision 2021 se tiendra le 22 mai à Rotterdam, aux Pays-Bas. En Russie, la candidate choisie est loin de faire l'unanimité. Cette chanteuse féministe est la cible d'attaques très vives de la part des milieux conservateurs.

Manija, chanteuse féministe engagée, est la candidate choisie pour représenter la Russie au concours de l'Eurovision 2021, qui se tiendra le 22 mai à Rotterdam, aux Pays-Bas. En russe et en anglais, elle célèbre la force et le pouvoir de la femme russe. Mais si elle fait la Une de la télé dans son pays, c'est parce qu'elle est victime d'attaques aux relents machistes et racistes.

Des groupes conservateurs à l'origine des attaques

Et ce n'est pas tout. "Il y avait un message d'une femme qui avait des enfants. À en juger ses photos, c'est une excellente mère. Elle m'a écrit : 'Je vais prier les dieux pour que l'avion qui t'amènera à Rotterdam s'écrase'", affirme Manija. Née au Tadjikistan, la chanteuse a grandi en Russie. Des groupes conservateurs ont aussi demandé l'interdiction de sa chanson. Selon eux, elle serait une attaque contre les valeurs traditionnelles. "La chanson ne peut pas plaire à tout le monde, par exemple sa mélodie ou l'arrangement. Mon apparence aussi peut déplaire, c'est normal, ça arrive. Ce qui compte, c'est que ça incite les gens à parler de ces thématiques qui sont d'actualité dans le monde entier", confie Manija, qui a été soutenue par plusieurs artistes ainsi que par la chaîne de télévision qui diffusera l'événement en Russie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.